Drame

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Wall Street de Oliver Stone 1987

Avec : 

  • Michael Douglas : Gordon Gekko
  • Charlie Sheen : Bud Fox
  • Daryl Hannah : Darien Taylor
  • Martin Sheen : Carl Fox

Origine : USA

Durée : 126 Min

En 1985, Bud Fox, issu d’un milieu ouvrier et fraîchement diplômé de la New-Yprk University, est un courtier en bourse dans une banque d’affaire à Wall Street. Il a un fort désir d’arriver rapidement au sommet et d’égaler les maîtres de la haute finance. À force de persévérance, il arrive à convaincre un des investisseurs les plus importants du monde de Wall Street, Gordon Gekko de le prendre sous son aile. Celui-ci va dès lors profiter de la naïveté de Bud pour lui soutirer des informations. Soudainement propulsé dans le monde des affaires, le jeune « Yuppie » va cependant s’attirer un certain nombre de problèmes.
Par la suite, Gekko tentera par l’intermédiaire de Bud de racheter Bluestar Airlines, la compagnie aérienne où travaille son père en tant que mécanicien. Gekko fait alors croire à Bud que c’est un investissement sur le long terme mais projette secrètement de liquider l’entreprise et ses employés pour dégager d’importants profits. (Source : wikipedia.fr).

Longtemps dans l’ombre de son illustre père, Michael Douglas connait tardivement la consécration grâce tout d’abord, à son rôle d’aventurier un tantinet macho dans «A la Poursuite du Diamant Vert» mais surtout dans le costume du plus fascinant et tout aussi détestable business man, Gordon Gekko. Un rôle sur mesure qui lui valu un Oscar amplement mérité alors qu’il n’était pourtant au départ, que le troisième choix du réalisateur, derrière Richard Gere et Warren Beatty.

Cela faisait quelques années déjà qu’Oliver Stone, fils d’un investisseur à Wall Street, pensait faire un film sur cet univers aussi grisant que destructeur. Pour cela, il va s’inspirer des divers scandales qui frappent à cette époque le monde de la finance et annonceront le Krach d’octobre 1987. Chaque détail compte pour le cinéaste et pour l’aider à être au près de la réalité, il va faire appel à Kenneth Lipper, ancien maire adjoint de New-York devenu banquier d’affaire et au directeur du «Wall Street Journal», Bear Searns.

Charlie Sheen est de nouveau choisi par Stone (les deux hommes ayant il y a peu, tourné ensemble le mythique «Platoon») pour donner la réplique à Michael Douglas malgré l’intérêt manifesté par Tom Cruise pour le rôle de Bud Fox.

Si le film se veut d’abord être une critique virulente du fonctionnement du système capitaliste, il est surtout un admirable portrait d’un monde nouveau dominé par les cols blancs où il ne règne plus que le pouvoir, la corruption, la cupidité, le cynisme, où les principes, les valeurs, l’humain ont totalement disparu. Le portrait d’un monde aussi révoltant qu’hypnotisant que Stone parvient à décortiquer sans jamais tomber dans le piège du manifeste engagé. Le réalisateur réussi également le tour de force de rendre compréhensible à tous, ce système excessivement compliqué qui régit pourtant notre quotidien.

Michael Douglas est tout simplement génial dans la peau de ce rapace vorace, provoquant même chez le spectateur, une admiration coupable.

Charlie Sheen est tout aussi parfait dans le rôle de l’appat, grisé par ce pouvoir presque divin. N’oublions pas les seconds rôles (Martin Sheen, Daryl Hannah notamment) qui participent amplement à la réussite du film.

25 ans après, rien n’a changé et «Wall Street» reste le plus accompli des témoignages sur un monde qui, quoi qu’on en dise, nous dirige.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Wall Street de Oliver Stone 1987 Exterminator

Wall Street

Notre Avis

Summary:

4.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1