Action - Aventure

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Volte/Face de John Woo 1997

Avec : 

  • John Travolta : Sean Archer
  • Nicolas Cage : Castor Troy
  • Joan Allen : Dr Eve Archer
  • Alessandro Nivola : Pollux Troy

Origine : USA

Durée : 138 Min

1991 : Le terroriste Castor Troy tente d’abattre son ennemi juré Sean Archer, agent du FBI. Au moment du tir, il rate Archer, mais abat accidentellement son fils. 6 ans plus tard, Castor est repéré à Los Angeles. Suite à un violent affrontement à l’aéroport, Castor est plongé dans le coma par Archer. Ce dernier apprend que Troy a placé une bombe chimique en ville. Il prend le visage de Troy, grâce à une opération chirurgicale, afin d’infiltrer un pénitencier secret où est détenu Pollux, le frère de Castor, pour connaitre l’emplacement de la bombe. Entre-temps, Troy sort du coma et se fait lui-même greffer le masque d’Archer, puis tue tous ceux qui sont au courant de l’opération, volant ainsi le travail, la vie et la femme d’Archer. Livré à lui-même, privé de son identité, ce dernier décide de s’évader…(Source : wikipedia).

C’est à partir de 1990 que le scénario de «Volte Face» écrit par Mike Werb et Michael Colleary, commence à circuler à Hollywood mais sans susciter un réel intérêt. Après de nombreux remaniements, le studio Touchstone (l’une des divisions cinéma de Disney) se décide enfin à produire cette histoire d’échange d’identité en le proposant au mythique réalisateur asiatique John Woo.

Dans un premier temps, les producteurs essuient un refus. Les mauvaises expériences de «Chasse à l’Homme» et «Broken Arrow» ont totalement refroidit le cinéaste, frustré de devoir de subir les imposantes méthodes de productions Hollywoodiennes.

Le studio parvient tout de même à le convaincre en lui promettant une assez grande liberté créatrice. Et Woo ne va pas s’en priver.

Il change en premier lieu le casting déjà choisi : John Travolta et Nicolas Cage remplaçant Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger (et oui…) initialement prévus. Alors que le film aurait dû se situer dans le futur, il replace l’intrigue dans le présent pour mieux se concentrer sur cette histoire de samouraïs des temps modernes et notamment sur comment cette lutte va impliquer et affecter leurs proches respectifs. Woo remanie enfin le script en multipliant les références à la mythologie grecque. Ce face à face rappelant celui entre Hector et Achille pendant la guerre de Troie.

«Volte Face» sera l’occasion pour le réalisateur de pouvoir enfin appliquer ses fameuses recettes de mise en scène qui ont battit sa réputation de virtuose du cinéma d’action à Hong Kong, particulièrement celle de la surenchère visuelle. Woo déploie en effet ici tout son talent en nous offrant un spectacle digne de ce nom. Des gun-fights impressionnants, des poursuites haletantes, des explosions à gogo, tout cela magnifiquement découpé et réalisé grâce à une maitrise totale de sa camera et une impressionnante gestion des espaces.

Mais cette excellence cache un scénario tout de même bien «abracadabrantesque», bourré de facilités et d’extravagances assez indigestes. La direction d’acteurs est quant à elle, tout aussi discutable. Travolta cabotine comme jamais mais ce n’est rien devant un Nicolas Cage qui surjoue ridiculement la plus part du temps. A noter également quelques doublures un peu trop visibles.

Reste à prendre le film pour ce qu’il est réellement : un actionner impressionnant qui nous réserve même quelques éclats de génies (l’affrontement dans l’appartement de Nick Cassavetes reste un monument du genre).

Les fans du cinéaste seront comblés.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Volte/Face de John Woo 1997 Exterminator

Volte/Face

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1