Policier - Thriller

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Uomini si Nasce Poliziotti si Muore de Ruggero Deodato 1976

Avec : 

  • Marc Porel : Alfredo
  • Ray Lovelock  : Antonio
  • Renato Salvatori : Roberto Pasquini
  • Adolfo Celi : Le chef

Origine : Italie

Durée : 95 Min

Alfredo et Antonio font partie d’une brigade spéciale de la police qui combat le crime dans l’ombre des institutions, libre de toute contrainte juridique. Les deux agissent avec une désinvolture impitoyable, «couverts» par leur chef revêche. Les choses se compliquent quand ils lancent une chasse à une figure du milieu, Roberto Pasquini.

Totalement inédit en France, ce film est l’un des polizieschi les plus violents et irrévérencieux jamais tourné en Italie. On y voit le couple Marc Porel / Ray Lovelock, sorte de cousins de Starsky et Hutch, aux prises avec le dangereux Renato Salvatori, propriétaire corrompu de casinos et responsable du meurtre de l’un de leurs collègues.

Ecrit par Fernando Di Leo, ce film fait partie du sous-genre dédié aux «brigades spéciales» et tire un portrait peu reluisant de deux milieux aux méthodes quasi similaires. D’un côté, une police parallèle adepte de l’auto-justice, agissant en dehors de toute notion de légalité, de l’autre des criminels sans scrupules, dénués de toute morale.

Avant de tourner son fameux diptyque dédié aux cannibales, Ruggero Deodato réalise donc son seul et unique poliziesco avec une probante énergie et beaucoup d’impertinence.

Le cinéaste ne s’encombre pas de longs discours (remaniant à sa sauce le script de Di Leo) et lance son film sur les chapeaux de roue : Deux voleurs brisent le crâne d’une jeune fille contre un lampadaire en tentant de lui voler son sac, puis traînent son cadavre avec leur moto et s’en débarrassent à coups de pied. Commence alors une longue chasse à moto de presque 10 minutes avec nos deux héros à leur poursuite qui se terminera par la mort violente des malfrats.

Le ton est donné.

On comprends alors rapidement que l’importance de l’intrigue et de ses sous textes est finalement toute relative (Le réalisateur élimine au passage l’homosexualité évidente entre Antonio et Alfredo inclue dans le script original, préférant les présenter comme de véritables playboys), Deodato préférant privilégier un spectacle soutenant une cynique et douteuse philosophie «vigilantiste» : les deux flics choisissent toujours d’exécuter les criminels au lieu de tenter de les arrêter.

Passé cela, le film reste très plaisant. Le rythme nerveux ne connait aucune baisse de régime, les amateurs apprécieront les nombreuses séquences ultra violentes, sans parler des scènes de nudité gratuites… Bref, «Uomini si Nasce Poliziotti si Muore» est à déconseiller aux âmes sensibles, adeptes du politiquement correct. Les autres y verront une excellente série B impertinente et terriblement jouissive.

Extrait

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Uomini si Nasce Poliziotti si Muore de Ruggero Deodato 1976 Exterminator

Uomini si Nasce Poliziotti si Muore

Notre Avis

Summary:

3.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1