Comédie

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Un Poisson Nommé Wanda de Charles Crichton 1988

Avec : 

  • John Cleese : Archie Leach
  • Jamie Lee Curtis : Wanda
  • Kevin Kline : Otto
  • Michael Palin : Ken

Origine : USA/UK

Durée : 108 Min

La belle Wanda, assistée de Ken le bégayeur et d’Otto son stupide amant ont réussi grâce à ce petit minable de Georges un joli hold up. Mais celui-ci, trop vite dénoncé par Wanda, moisit en prison, avec le secret de la cachette du butin. Wanda doit donc séduire ce coincé d’Archie, son avocat, pour qu’il obtienne la libération de Georges…  (Résumé : Source : cinemotions.com)

En 1983, sortait « Le Sens de la Vie », le dernier film de la bande des Monty Python qui connu un certain succès et qui marquait donc la fin de leur collaboration fructueuse symbolisée par les inoubliables « Flying Circus », « Sacré Graal » ou « La Vie de Brian ». Depuis, chacun était parti vers d’autres horizons avec plus ou moins de réussite.

En 1988, John Cleese, l’un des membres écrit le scénario de ce qui allait être l’une des comédies les plus populaires de ces 20 dernières années, car, oui….ce « Poisson nommé Wanda », disons le d’emblée, frise la perfection. Alors qu’à l’époque des Monty Python, il n’a jamais les pieds derrière la caméra, laissant cette tache à Terry Gilliam ou Graham Chapman, John Cleese fait ici appel pour adapter son scénario à un vétéran de la comédie britannique, Charles Crichton, presque 70 ans au moment du tournage (Même si l’histoire veut que Cleese ait finalement co-réalisé le film.)

Sur un scénario de vaudeville à priori classique (après un casse, 4 larrons vont se déchirer pour retrouver les diamants planqués par l’un d’entre eux), Cleese va donc broder une excellente comédie aux multiples rebondissements, aux gags omniprésents et au casting parfait. Pour se faire, il fait appel à l’un de ses anciens complices des Monty Python, le toujours drôle Michael Palin dans le rôle hilarant d’un bègue, un peu simplet, amoureux des animaux et totalement dévoué au cerveau du casse. Deux acteurs américains viennent compléter cet excellent casting avec la toujours sexy Jamie Lee Curtis et le tonitruant Kevin Kline qui nous avait habitué à des rôles plus dramatiques.

Outre sa parfaite écriture entre la farce et l’humour (très noir), ce qui fait la force du script, c’est de n’avoir négligé aucun de ces personnages. En effet, chacun a le droit a son lot de scènes, toutes à la hauteur des autres, qui donnent un parfait équilibre à l’ensemble.

Impossible d’oublier les tentatives de meurtres qui tournent mal de la vieille dame, seule témoin du casse, par Michael Palin. A ce propos, on a souvent demandé à John Cleese si il n’avait jamais reçu de protestation au sujet des chiens que l’on tue. Il rétorquais par le fait qu’on ne lui demande jamais si il avait reçu des protestations pour la vieille dame que l’on tue….

Impossible aussi de passer outre les numéros hystériques de Kevin Kline qui lui ont valu même un Oscar. Impossible non plus de négliger les moments de séductions entre John Cleese (dont le personnage s’appelle Archie Leach, le vrai nom de Gary Grant, pour l’anecdote) et Jamie Lee Curtis déclenchant son lot de situations improbables et hilarantes autour du médaillon renfermant la clé du coffre contenant le butin du casse.

Tout s’enchaine parfaitement bien grâce à une réalisation très dynamique, une caméra en mouvement et des acteurs qui s’en donnent à coeur joie avec une implication et un plaisir non dissimulés. Bref, on rit et on ne s’ennuie pas une seconde. Le public ne s’y est pas trompé, le film connu un succès mondial incontesté, devenant à l’époque le plus grand succès britannique sur les écrans américains.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Un Poisson Nommé Wanda de Charles Crichton 1988 Exterminator

Un Poisson Nommé Wanda

Notre Avis

Summary:

4.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1