Policier - Thriller

Published on février 10th, 2014 | by Exterminator

0

Un Meurtre est un Meurtre de Etienne Perier 1972

Avec : 

  • Jean-Claude Brialy : Paul Kastner
  • Stephane Audran : Marie Kastner/Anne
  • Robert Hossein : Jean Carouse
  • Michel Serrault : Commissaire Plouvier

Origine : France/Italie

Durée : 90 Min

Paul, dont la femme vient de mourir dans un accident de voiture, doit faire face à Anne, soeur de la défunte, qui le croit coupable de la mort de sa soeur. Il est également harcelé par un maître chanteur affirmant avoir toutes les preuves pour l’accuser. Tentant de se débarrasser de ce dernier, Paul le trouve mort. Le piège particulièrement sophistiqué, se referme sur le jeune veuf…  (Résumé : Source : premiere.fr).

Etienne Perier fait partie de ces cinéastes méconnus, à la carrière pourtant riche de quelques films assez remarquables, typiques d’une certaine période. En effet, connaissant une vraie popularité dans les années 70, le cinéma du réalisateur belge nous a apporté quelques très bons long métrages tels que « Un si Joli Village » avec Victor Lanoux et Jean Carmet, « La Main à Couper » avec Michel Bouquet et Bernard Blier ou « la Part du Feu » avec Michel Piccoli et Claudia Cardinale.

Vous l’aurez compris, c’est sous le signe du polar qu’oeuvre cet intéressant cinéaste, abonné depuis aux films de télévision.
C’est en 1972 que Perier nous offre ce polar à la mi-chemin entre le giallo italien, très en vogue cette année-là et le thriller « Chabrolien ». En effet, l’ombre du célèbre Claude plane tout le long de ce film par une galerie de personnages proche de son univers et par la présence mystérieuse de sa femme Stéphane Audran. Une ombre qui va se matérialiser par l’apparition même de Chabrol dans le petit rôle d’un controleur de la SNCF.

Tout commence par la mort de la femme d’un notable d’une petite ville. Cet homme qui vit une aventure avec une jeune femme sera rapidement soupçonné par la police mais sans qu’aucune preuve ne vienne etayer la théorie du meurtre conjugal. L’homme, c’est Jean Claude Brialy, parfait de maitrise et de sobriété qui sera rapidement au coeur d’une manipulation orchestrée par un intriguant maitre chanteur superbement interprété par un grand Robert Hossein. Une arrivée qui va multiplier habilement les pistes sans jamais perdre le fil de l’intrigue. Le scénario est, en cela, parfaitement maitrisé.

Pris en tenaille par le personnage de Hossein, Brialy va devoir faire aussi avec l’arrivée de sa belle soeur, presque jumelle avec sa défunte femme (également interprétée par Stephane Audran) qui l’accuse directement du meurtre de sa soeur et les soupçons du commissaire qui prend les traits ici, d’un Michel Serrault, toujours égal à lui-même.

« Un Meurtre est un Meurtre » avant donc d’être un polar, est avant tout un film de personnages, tellement difficiles à cerner que le doute nous envahit pour chacun d’eux jusqu’à l’ultime minute. Par une subtile utilisation de certains codes du Giallo (caméra subjectives, travail sur le son…), Perier parvient sans peine à entretenir un suspens qui s’avère soutenu et passionnant malgré un rythme plutot lent.
Grace à un canevas original qui dénote du polar traditionnel, Perier nous propose ici un très bon film de genre, malheureusement oublié de nos jours.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Un Meurtre est un Meurtre de Etienne Perier 1972 Exterminator

Un Meurtre est un Meurtre

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1