Western Affiche Un Génie, Deux Associés, une Cloche de Damiano Damiani 1975

Published on mars 15th, 2014 | by Exterminator

0

Un Génie, Deux Associés, une Cloche de Damiano Damiani 1975

Avec : 

  • Terence Hill : Joe Thanks
  • Miou-Miou : Lucy
  • Robert Charlebois : Locomotive Bill
  • Patrick McGoohan : Major Cabot

Origine : Italie/France/RFA

Durée : 120 Min

Un joyeux drille échafaude un plan très complexe pour récupérer un magot de trois cent mille dollars que le commandant Cabot a malhonnêtement escroqué aux Indiens. (Source : allociné.fr).

Tout juste auréolé par le succès de «Il était une fois la Révolution», Sergio Leone décide de produire en 1973 un tout nouveau western. Pas un western traditionnel, sombre, baroque… Non. Mais plutôt une parodie.

Il faut dire que le triomphe du burlesque «On l’appelle Trinita» a, à cette époque, totalement changé la donne et relancé un genre devenu moribond.

Ce film, ce sera «Mon Nom est Personne».

Pas vraiment à l’aise avec la comédie, Leone préfère logiquement confier la mise en scène du film à son ancien assistant Tonino Valerii. Terence Hill, la star de «… Trinita» et Henri Fonda composeront le casting.

Le tournage se déroulera dans une ambiance extrêmement tendue. Leone, pas vraiment convaincu par l’approche de Valerii, décide rapidement de l’évincer et de revenir lui-même derrière la caméra.

Si Valerii restera tout de même crédité à la mise en scène de «Mon Nom est Personne», c’est bien Sergio Leone qui dirigea entièrement le film. Un film qui connaitra finalement, un énorme succès à travers le monde.

Deux ans plus tard, Leone décide naturellement de produire une suite qu’il intitule «Un Génie, deux Associés, une Cloche». Mais réflexion faite, il choisit plutôt de transformer cette suite en la propre parodie de… «Mon Nom est Personne». Faire donc de «Un Génie, deux Associés, une Cloche», la parodie de la parodie. Un choix particulièrement surprenant, Leone risquant ici de tomber dans le piège du film qui tourne définitivement en dérision un genre qui lui a pourtant apporté la gloire.

Echaudé par sa décevante collaboration avec Tonino Valerii, il contacte cette fois Damiano Damiani, un autre solide artisan du cinéma populaire transalpin pour mettre en scène ce nouveau western.

Terence Hill (encore lui) y interprétera une sorte de cousin de «Personne», décidé à faire justice pour sauver l’honneur d’une tribu d’indiens dépouillés par un général peu scrupuleux. A ses côtés, un casting là aussi, surprenant, composé par Miou-Miou, le chanteur canadien Robert Charlerois et Patrick McGoohan, l’éternel «Prisonnier».

Cette fois encore, le tournage fut particulièrement difficile. Leone estime que Damiani n’a aucun sens de l’humour et décide carrément de retourner lui-même de nombreuses séquences, jugées peu efficaces.

Les «malheurs» de Leone ne s’arrêteront pas là. Les négatifs ayant été dérobés à la fin du tournage, le montage devra se faire avec les prises initialement rejetées.

Des embuches qui n’empêcheront pas une nouvelle fois Sergio Leone, de connaitre un immense succès. En France, «Un Génie, deux Associés, une Cloche» fera près de 2 millions d’entrées.

Un succès pourtant surprenant, tant ce film souffre véritablement de la comparaison avec sa principale référence. Foutraque, lourdingue, souvent incohérent, le film provoque même dans sa globalité, un gros sentiment de rejet.

A force de tourner tout à la dérision, il se dégage presque une sensation de moquerie, voire de mépris de la part des deux cinéastes qui nous ont habitué à bien mieux et nous, spectateurs, finissons par être mal à l’aise devant ce spectacle atrocement poussif et narquois.

Reste heureusement quelques rares séquences plutôt réussies, la présence charismatique (et vampirisante) de Terence Hill, une apparition pleine d’auto dérision de Klaus Kinski et la surprenante efficacité du duo Miou-Miou/Charlebois. C’est tout de même bien peu.

Déçu par le résultat (on le comprend), Sergio Leone annoncera par la suite qu’il abandonne définitivement le genre…

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Un Génie, Deux Associés, une Cloche de Damiano Damiani 1975 Exterminator

Un Génie, Deux Associés, une Cloche

Notre Avis

Summary:

2.5


Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1