Comédie

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Trois Hommes et un Bébé de Leonard Nimoy 1987

Avec : 

  • Tom Selleck : Peter Mitchell
  • Steve Guttenberg : Michael Kellam
  • Ted Danson : Jack Holden
  • Nancy Travis : Sylvia Bennington

Origine : USA

Durée : 102 Min

A New York, trois célibataires endurcis, mais néanmoins amateurs de jolies femmes, partagent un vaste et bel appartement. Peter est architecte, Michael auteur de B.D. et Jack acteur. Un jour, ils découvrent sur le pas de leur porte un bébé de six mois. Mary, c’est son nom, impose bientôt son rythme aux trois hommes et les occupe à plein temps par ses appétits, ses besoins et ses exigences. La vie des trois amis s’en trouve plus que bouleversée, d’autant plus qu’ils se trouvent en même temps mèlés sans le vouloir à une affaire de drogue. L’arrivée de la mère de Mary permettra à chacun de retrouver le cours de sa vie habituelle…(Source : première.fr).

On ne compte plus les remakes américains de films français, plus mauvais les uns que les autres, dénaturant totalement l’oeuvre originale. Il y a heureusement quelques petites exceptions et cette sympathique relecture de «Trois Hommes et un Couffin» en est une.

Pourtant, il n’y avait pas de quoi être véritablement confiant de prime abord.

Le choix de confier la réalisation de ce remake à Leonard Nimoy (Aka Mr Spock) avait de quoi en effet, nous laisser perplexe. Plutôt spécialiste des voyages intersidéraux que des langes, était-il vraiment l’homme de la situation ?

Remplacer le trio Giraud/Dussollier/Boujenah par Tom Selleck, Steve Guttenberg et Ted Danson avait également de quoi surprendre. Difficile d’imaginer Magnum et le flic dragueur de «Police Academy» donner le biberon, non ?

Finalement, tout ce beau monde prend un malin plaisir à balayer ces idées reçues et relève avec un certain talent, le défi de nous proposer un film à la fois extrêmement drôle et surtout très fidèle au «classique» de Coline Serreau.

Malgré une américanisation (obligatoire) du contexte, on est finalement pas vraiment dépaysés. Toutes les fameuses scènes cultes qui avaient déjà amusé plus de 10M de spectateurs en France sont présentes à l’appel. La complicité entre les 3 nouveaux papas est là encore, évidente. Ce remake se permet même le luxe de donner un peu plus d’épaisseur à l’intrigue policière qui l’ont pouvait juger comme négligeable dans le film de Serreau.

Une nouvelle fois, on prend donc beaucoup de plaisir à suivre les tribulations de ces trois loustics à la fois séduits et désemparés face à leurs nouvelles responsabilités. La réalisation dynamique de Nimoy participe également à la réussite de ce film que certains jugeront peut-être comme inutile mais que d’autres pourront même préférer au long métrage original.

«Trois Hommes et un Bébé» sera un véritable succès outre-Atlantique et reste à ce jour, le  plus rentable des remakes de films français sur le sol américain.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Trois Hommes et un Bébé de Leonard Nimoy 1987 Exterminator

Trois Hommes et un Bébé

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1