Fantastique - SF

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Traitement de Choc de Alain Jessua 1973

Avec : 

  • Alain Delon : Docteur Devilers
  • Annie Girardot : Hélène Masson
  • Robert Hirsch : Gérôme Savignat
  • Michel Duchaussoy : Docteur Bernard

Origine : France/Italie

Durée : 84 Min

Hélène Masson, célibataire de trente-huit ans qui a fait fortune dans le prêt-à-porter, se trouve au bord de la dépression après que son amant a décidé de la quitter pour une femme plus jeune. Elle vient rejoindre son ami Jérôme, qui suit une cure de rajeunissement très coûteuse dans l’institut de thalassothérapie du docteur Devilers. Elle s’aperçoit peu à peu que le personnel de service de l’institut, composé de jeunes Portugais, a un comportement pour le moins bizarre. De plus, le docteur Devilers fait de bien étranges expériences dans son établissement… (Source : wikipédia).

Malgré le prix du scénario reçu à Cannes en 1967 pour son «Jeu de Massacre», Alain Jessua peine à financer son film suivant. Il faut dire qu’il s’est alors lancé dans l’écriture d’un film futuriste très ambitieux appelé «La Planète Bleue», pas vraiment encore dans l’air du temps. Nous sommes au tout début des années 70 et le cinéma fantastique ne s’est en effet, pas encore totalement démocratisé. Seul le producteur italien Carlo Ponti se montre intéressé par le scénario de Jessua sans toutefois qu’une date de production soit conclue. Pendant près de 3 ans, le réalisateur reste suspendu à la décision de Ponti qui jettera finalement l’éponge.

Très affecté par cet échec, Jessua décide de s’octroyer une pause dans un centre de thalassothérapie. Mais l’ennui gagne vite le cinéaste qui ne restera finalement que quelques jours. C’est là que lui vient l’idée de l’histoire de ce film qui se veut d’abord être un simple divertissement flirtant avec le fantastique, sans véritable prétention.

Mais comme souvent chez Jessua, il se cache surtout ici une nouvelle et intelligente critique sociale. Le réalisateur s’attaque en effet, à la haute, à ces bourgeois dénués de toute morale qui couvrent et cautionnent l’exploitation des immigrés pour préserver leur confort et leur «éternelle jeunesse». La description d’une élite décadente qui profite de la paupérisation de la société pour «s’enrichir» toujours plus.

Souvent qualifié (à tort selon ses dires) de cinéaste politique, Alain Jessua traite sa réflexion avec une certaine finesse, une réflexion qui s’intègre parfaitement dans ce récit à suspense où la tension va constamment crescendo jusqu’au final aussi violent que brillant.

Belle surprise aussi du côté du casting avec 2 stars interprétant des rôles plutôt à contre-emploi, avec beaucoup de conviction et de crédibilité. Le jeu tout en «charme» de Delon accentue paradoxalement l’aspect inquiétant de ce savant fou. Quant à Girardot, elle nous touche quand elle aborde sincèrement et frontalement sa crise de la quarantaine (Une chose si rare à l’époque). Certains se souviendront des quelques scènes de nudité intégrale qui ont participé au succès du film.

Plus de 1,8 M d’entrées, «Traitement de Choc» restera en effet, le long métrage le plus plébiscité de Jessua.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Traitement de Choc de Alain Jessua 1973 Exterminator

Traitement de Choc

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1