Fantastique - SF

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

The Thing de John Carpenter 1982

Avec : 

  • Kurt Russell : R.J MacReady
  • Wilford Brimley : Blair
  • T.K Carter : Nauls
  • Keith David : Childs

Origine : USA

Durée : 109 Min

Un chien de traîneau poursuivi par un hélicoptère norvégien se réfugie dans une base américaine de l’Antarctique. Le pilote et son passager tentent d’abattre l’animal, blessent un des membres de l’expédition avant d’être eux-mêmes abattus par le commandant de la base. MacReady, le pilote de l’hélicoptère et le docteur Copper partent enquêter dans le camp norvégien. Ils y découvrent un cadavre gelé et une créature répugnante qu’ils ramènent pour l’autopsier. Le chien de traîneau enfermé se transforme alors brusquement en un monstre abominable avant d’être brûlé au lance-flamme par MacReady. La folie, la peur et le doute s’installent graduellement au sein de l’équipe car  »la chose » venue d’une autre planète est capable de prendre une apparence humaine et les membres de l’équipe disparaissent successivement.  (Résumé : Source : cinemovies.fr)

C’est à 34 ans que John Carpenter va s’attaquer au remake d’un classique de l’épouvante réalisé en 1951 par Christian Nyby et Howard Hawks, intitulé dans nos contrées, « La Chose d’un Autre Monde ». Ici encore, on retrouve un petit groupe de scientifiques en mission en Antarctique qui devront cette fois affronter une entité extra-terrestre hostile assimilant tous les corps vivants qu’elle rencontre jusqu’à reproduire à la perfection leur apparence (on revient donc à l’origine de la nouvelle de John W. Campbell). C’est ainsi que chaque membre de la mission peut être assimilé et reproduit sans que les autres ne s’en aperçoivent.

Ce n’est plus : Comment va t’on détruire la chose ? Mais, qui est la chose ? Une question qui nous amène tout naturellement vers l’un des thèmes favoris de John Carpenter : la paranoïa.
Big John va de ce fait, orienter son film non pas sur le monstre mais sur ses personnages, potentielles victimes d’une entité quasi invisible, en tout cas imprévisible et difficilement détectable.

Avec à sa tête, l’acteur fétiche de Carpenter, Kurt Russell, le casting est à l’image du film : Impeccable. Chacun participant à la perfection à ce jeu du « qui est qui ».
Par une excellente gestion du temps et de l’espace (rappelons que l’action se situe dans un laps de temps très court et un endroit unique), Carpenter va nous offrir une montée en tension, divinement maitrisée et découpée nous invitant en compagnie des hommes de la station à deviner qui est humain et qui ne l’est pas. Pendant plus d’une heure 40, on se laisse prendre au jeu avec une certaine angoisse, soutenue par de nombreuses séquences d’épouvante pure. Une terrible scène avec des chiens puis une autre (celle du massage cardiaque) ne peuvent pas laisser de marbre. Alors que les CGI n’existaient pas, on ne peut être qu’admiratif devant le travail des effets spéciaux mécaniques orchestrées par l’un des maitres des SFX, le déluré Rob Bottin (qui nous avait déja donné de magnifiques loup garous dans l’excellent « Hurlements »). D’un réalisme à couper le souffle, les SFX, à image du film, n’ont pas pris une ride et sont aujourd’hui, plus de 30 ans après, toujours aussi impressionnants, prouvant que l’informatique ne remplacera jamais le travail de ces artistes.

Une magnifique montée en tension que se terminera par un superbe final se démarquant par son pessimisme assumé mais finalement logique. A coup sûr, Carpenter nous a livré à cette occasion, l’un des chefs d’œuvres du genre dont la reconnaissance a mis du temps à voir le jour. Sorti le même jour aux USA que le « E.T » de Steven Spielberg, il a bien évidement souffert d’une concurrence presque déloyale entre un film avec un gentil extra terrestre pour toute la famille et un autre avec une entité extra-terrestre monstrueuse. Heureusement, la vidéo et les différentes diffusions télé rendront ses lettres de noblesse à ce désormais classique de l’épouvante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
The Thing de John Carpenter 1982 Exterminator

The Thing

Notre Avis

Summary:

5


User Rating: 4.5 (1 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1