Action - Aventure

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

The Punisher de Mark Goldblatt 1989

Avec : 

  • Dolph Lundgren : Frank Castle
  • Louis Gossett Jr. : Jake Berkowitz
  • Jeroen Krabbé : Gianni Franco
  • Kim Miyori : Lady Tanaka

Origine : USA

Durée : 89 Min

Après le massacre de sa famille par la mafia, l’ancien policier, Frank Castle, laissé pour mort, devient le bras armé d’une vengeance expéditive et impitoyable. Traquant et éliminant sans limites les criminels, il est le Punisher (Résumé : Source : allociné.fr)

Première adaptation du comic de Marvel avant une seconde complètement reniée par les fans en 2004, ce film sent bon les années 80. Alors que les années 2000 ont remis au gout du jour les adaptations de comics à coup de millions de dollars, les années 80 avaient complètement délaissé le genre entre le succès de Superman et le retour triomphal de Batman devant la caméra de Tim Burton. C’était sans compter sur la petite société de production New World fondée par Roger Corman, la pape de la série B, qui aura l’audace d’adapter sur grand écran, les aventures du justicier solitaire, le « Punisher ».

Qui dit Série B, dit donc petit budget. C’est évidemment le cas ici avec ce film réalisé par l’un des monteurs les plus renommés du cinéma commercial des années 80 et 90, Mark Goldblatt qui signe ici son second long métrage, après le funissime « Flic ou Zombie ». En tête du cast, 2 pontes de la série B de l’époque avec Dolph Lundgren, l’inoubliable Ivan Drago du quatrième opus des aventures de « Rocky » et Louis Gossett Jr dont la filmographie longue comme le bras, regorge de sympathiques petits films divertissants comme « Aigle de Fer ».

Tout cela, avouons le, ne laissait rien augurer de très excitant. Mais alors, qu’est ce qui fait qu’encore aujourd’hui, les fans du comic aient plus de respect pour ce petit film fauché que pour l’adaptation plus « riche » de 2004 ?

A la différence de son successeur, ce film a respecté à la lettre l’univers de la BD autour de ce personnage sombre et torturé qui après l’assassinat de sa femme et de ses enfants, décide de se faire passer pour mort pour rendre justice.

Ancien flic, il a à ses trousses son vieux collègue, accessoirement meilleur ami, partagé entre l’envie de l’aider et le devoir de l’arrêter pour la justice punitive qu’il rend.
Respect total donc de l’univers de la BD. Bien en a pris à Mark Goldblatt qui, doté d’un budget plus que limité, a décidé en bon monteur de formation qu’il est, de privilégier les moments de bravoure de son héros en multipliant les scènes d’actions particulièrement efficaces : la descente dans la boite des Yakuza, le sauvetage des enfants et le final hallucinant. Sans complexe, Goldblatt va assez loin dans l’action, la violence et l’immoralité, dans le plus pure tradition des films d’actions de l’époque. On se croirait même par moment, dans une bonne vieille production Cannon.

Avec un savoir faire certain, Goldblatt nous livre un film sombre (photographie en complet accord) divertissant et ultra rythmé, à défaut d’être profond, l’intrigue étant tout de même des plus basiques.

Quand est-il de l’incarnation de Frank Castle par Lundgren ? Sur le papier, elle pourrait prêter à sourire. Et bien, pas du tout, il s’en sort même très bien, avec une interprétation sobre et un physique en totale adéquation avec le héros du comic.
En résumé, « The Punisher » version 1989 constitue encore aujourd’hui, un divertissement tout à fait honorable, particulièrement agréable à suivre si on est amateur de petites séries B, qui même si il a pris un petit coup de vieux (le score est abominable), résiste bien au poids les années.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
The Punisher de Mark Goldblatt 1989 Exterminator

The Punisher

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1