Horreur

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

The Kiss de Pen Densham 1988

Avec : 

  • Joanna Pacula : Felice
  • Meredith Salenger : Amy
  • Mimi Kuzyk : Brenda
  • Nicholas Kilbertus : Jack

Origine : Canada/USA

Durée : 101 Min

Deux sœurs, Felice et Hilary Dunbar, ont passé leur enfance au Congo Belge où le travail de leurs parents les avaient emmenées. Ayant grandi et fait leur vie chacune de leur côté, elles n’ont plus beaucoup de rapports. Hilary mène une vie bien rangée à Albany, avec son mari Jack et leur fille Amy, tandis que Felice est devenue une top model réputée, parcourant le monde pour son travail. La tranquillité d’Hilary est mise à mal lorsqu’elle reçoit un coup de fil inattendu et intrigant de sa sœur, qui lui propose de se revoir. Malheureusement, Hilary ne pourra pas se rendre au rendez-vous car elle décède dans un accident de la route, peu de temps après cet appel téléphonique. Felice rencontre alors Jack, qu’elle séduit quelque peu, et sa fille Amy, qui ne l’apprécie guère… (Source : wikipedia.fr).

Force est de constater que la fin des années 80 marque le début du déclin du cinéma horrifique. Le genre qui à cette époque, a énormément de peine à se renouveler (avant sa résurrection au coeur des années 2000) va ensuite se résumer à une multitude de séries Z produites à très bas cout pour le marché de la video.

Réalisé en 1988 par un quasi-débutant, «The Kiss» reste l’une des dernières relatives réussites de cette période, bénéficiant de moyens encore tout à fait corrects.

Le scénario mêlant possession et rites sataniques n’apporte absolument rien de nouveau, négligeant même les quelques éléments qui aurait pu le rendre plus intéressant (les rapports ambigus entre Pacula et son beau-frère, l’éveil sexuel d’Amy…). Mais grâce à la qualité des effets spéciaux de Chris Walas et aux quelques séquences de terreur (notamment le long final) plutôt bien mises en scène, le film reste assez agréable à regarder. La présence envoutante de la belle Joanna Pacula n’est pas non plus étrangère à cette bonne impression générale, apportant un touche de glamour tout à fait plaisante.

A noter également les prestations convaincantes de la jeune Meredith Salenger et de Mimi Kuzyk, excellente dans le rôle déterminant de la voisine investigatrice.

Sorti dans les salles françaises en mai 1989, «The Kiss» passera totalement inaperçu et connaitra son heure de gloire…en video. Le film avait pourtant eu droit à une sélection remarquée dans la section peur du festival d’Avoriaz la même année.

Pour l’anecdote, l’une des séquences du film a été détournée par les Inconnus pour une mémorable parodie publicitaire d’une marque de nourriture pour chats.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
The Kiss de Pen Densham 1988 Exterminator

The Kiss

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1