Comédie

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Têtes Vides Cherchent Coffre Plein de William Friedkin 1978

Avec : 

  • Peter Falk : Tony Pino
  • Peter Boyle : Joe McGinnis
  • Warren Oates : O’Keefe
  • Gena Rowlands : Mary Pino

Origine : USA

Durée : 120 Min

Cambrioleur à la petite semelle, Tony pinto parvient à voler 30.000 $. Pourtant, la presse n’en fait pas état. il découvre allors que le système de sécurité de la Brink’s est faillible et décide de l’exploiter pour un coup encore plus gros avec l’aide de divers malfrats et amis. (résumé : Source : moviecovers.com)

Pour beaucoup de cinéphiles, les années 70, ce sont les années Friedkin. En nous offrant des chefs d’oeuvre comme « L’Exorciste » ou « French Connection », difficile de les contredire. Hormis ces 2 « monstres », le réalisateur nous a également livré peu de temps après, un excellent remake du « Salaire de la Peur », « The Sorcerer », que beaucoup n’ont pas vu ou ont oublié, le film ayant été un gouffre financier et un échec cuisant en salles. Très affecté par ce revers, Friedkin qui considère encore aujourd’hui ce film comme son meilleur, décida alors d’aborder un sujet et un genre plus léger en signant une comédie inspirée par le célèbre hold-up de la Brink’s à Boston dans les années 50. Un « fait divers » que les plus anciens n’ont pas oublié aux USA.

Le choix de l’angle comique s’imposa rapidement en se penchant simplement sur cette histoire de petits malfrats, loin d’être des as, réussissant à déjouer des enquêteurs, encore plus incompétents qu’eux. Rappelons que l’enquête qui suivit le hold up dirigée par le futur président Edgar Hoover, sera une fiasco couteux et quasi total.

Pour rendre le plus réaliste possible le fameux hold up, Friedkin s’adjoint les services d’un as de la cambriole, un certain Eddie Colombani qui pour l’anecdote, lors de la post production, déroba le négatif du film en réclamant une rançon à la production. Ce dont il ne s’était pas aperçu, c’est qu’il avait entre les mains une copie du master original, qui lui était en sécurité.

Entre un réalisateur plus que talentueux à l’époque, une histoire typiquement cinématographique, tout laissait présager d’une nouvelle réussite de Friedkin. Et bien, il faut bien reconnaitre que le réalisateur n’est finalement pas aussi inspiré quand il aborde la comédie. En effet, Friedkin nous livre ici un film assez léger et sympathique même si on est très très loin des grandes oeuvres du réalisateur. Le film se regarde sans ennui, malgré sa durée de plus de 2 heures, mais reste assez quelconque à cause d’une absence totale de tension et de suspens, Friedkin privilégiant beaucoup trop l’aspect comique. Le film est assez linéaire, enchainant les situations sans grandes surprises et de manière basique : la préparation, le hold up, l’enquête, l’epilogue.

On retiendra malgré cela le casting, complètement au diapason avec le ton du film. Au premier abord, retrouver les fidèles de Cassavetes, Peter Falk et Gena Rowlands pouvait surprendre ou inquiéter mais il n’en est rien, parfaitement entourés par les excellents Paul Sorvino et Peter Boyle.

Dans le genre « Braquage », on lui préfèrera largement « Le Solitaire » de Mann en version dark ou « Les Experts » avec Redford en version plus légère ou même « Braquage à l’Italienne » qui sont, finalement, largement au dessus de ce « petit » Friedkin.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Têtes Vides Cherchent Coffre Plein de William Friedkin 1978 Exterminator

Têtes Vides Cherchent Coffre Plein

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1