Horreur

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

Silent Hill de Christophe Gans 2006

Avec : 

  • Radha Mitchell : Rose Da Silva 
  • Sean Bean : Christopher Da Silva
  • Laurie Holden : Cybil Bennett
  • Deborah Kara Hunger : Dahlia Gillespie

Origine : Canada/France/Japon/USA

Durée : 125 Min

De plus en plus souvent, la petite Sharon rêve d’une ville abandonnée, Silent Hill. Sa mère, Rose, décidée à comprendre l’étrange mal dont souffre son enfant, décide de l’accompagner sur place. Alors qu’elles pénètrent dans cet univers lugubre, Sharon disparaît. Rose se lance à sa poursuite, mais se rend vite compte que ce lieu étrange ne ressemble à rien de normal. Noyée dans le brouillard, peuplée d’étranges créatures, hantée par des ténèbres vivantes qui dévorent littéralement tout ce qu’elles touchent, cette dimension va peu à peu livrer ses terrifiants secrets…
Avec l’aide de Cybil, de la police locale, Rose se jette dans une quête éperdue pour arracher sa fille au monde de Silent Hill. D’indices en épreuves, elle va découvrir tout ce que Sharon risque et ce qu’elle représente dans une malédiction qui dépasse tout… (Source : allociné.fr)

Passionné par l’univers de ce jeu devenu légendaire crée par Akira Yamaoka, Christophe Gans propose à son complice et producteur Samuel Hadida d’en faire une version live. Un exercice difficile qui peut vite s’avérer extrêmement périlleux. On ne compte plus en effet, les adaptations cinématographiques de jeux vidéo complètement ratées (Street Fighter, Doom, Hitman…).

Nous sommes alors sur le tournage du «Pacte des Loups» et Gans contacte la société Konami pour la convaincre de lui céder les droits de «Silent Hill». Sur une vidéo, le cinéaste explique sa passion pour le sujet et démontre sa parfaite culture cinématographique. Conscient également des énormes enjeux esthétiques et commerciaux d’un tel projet, Gans parvient à persuader la compagnie japonaise qu’il est l’homme de la situation.

Roger Avary (l’ami d’enfance de Quentin Tarantino) est alors contacté pour écrire le scénario. Son défi sera de construire une intrigue entière et surtout logique tout en respectant l’univers tout particulier du jeu. Pour cela, il va s’inspirer de l’histoire réelle de la ville de Centralia, une cité de Pennsylvanie abandonnée suite aux émanations toxiques (toujours présentes actuellement) liées à ses activités minières pour construire la base de son récit. Fan lui aussi de cette immense saga du jeu vidéo, il va piocher tous ses éléments référentiels dans les nombreux opus qui la compose.

Attendu au tournant par une horde de gamers impitoyables (menaçant même de mort le réalisateur si le résultat n’était pas la hauteur de leurs attentes), Gans bénéficie d’un budget confortable (50 M$) pour réussir là où les autres se sont souvent plantés.

Résultat : Mission accomplie ! On est soulagé de voir qu’au delà de cette impressionnante réussite formelle (magnifique direction artistique), notre frenchy parvient à nous offrir une adaptation aussi fidèle qu’angoissante de la fameuse version jouable.

Plus que ça, ce film se veut être aussi une véritable dénonciation du fanatisme religieux (complètement à contre courant du cinéma américain actuel) et provoque un malaise permanent notamment dans sa fabuleuse partie surréaliste (représentation de l’Enfer sur Terre), appuyé par une climat anxiogène particulièrement terrifiant. L’influence de «Se7en» et de l’oeuvre de Clive Barker (les créatures mutantes) se fait parfois un peu trop ressentir mais Gans ne se laisse jamais dépasser par ces lourdes références pour nous proposer un univers cauchemardesque bien à lui.

Que ceux qui ne connaissent pas le jeu se rassurent, ce film est avant tout une lourde charge contre toute forme de fanatisme illustrée par cette histoire finalement simple de chasse aux sorcières et de l’atroce vengeance d’une petite fille injustement condamnée.

Gans et Avery nous laissent finalement un film surréaliste, parfaitement encré dans une actualité de plus en plus alarmante (la fameuse montée des fanatismes).

Un seul mot : Bravo !

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Silent Hill de Christophe Gans 2006 Exterminator

Silent Hill

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1