Policier - Thriller

Published on février 16th, 2014 | by Exterminator

0

Scorpio de Michael Winner 1973

Avec : 

  • Burt Lancaster : Cross
  • Alain Delon : Jean « Scorpio » Laurier
  • Paul Scofield : Zharkov
  • John Colicos : McLeod

Origine : USA

Durée : 114 Min

Cross, agent de la C.I.A, est soupçonné d’être un agent double, ce qui va mettre en péril ses proches. De plus, Laurier, alias Scorpio, formé par Cross, se retrouve chargé d’abattre ce dernier. (Source : allociné.fr).

Cette histoire rappelle étrangement celle du «Flingueur» réalisé un an plus tôt par ce même Michael Winner. Dans ce film, Charles Bronson, tueur pour le compte de la mafia, forme un jeune apprenti interprété par Jan Michael «Supercopter» Vincent. Tout se passe pour le mieux entre les deux hommes devenus amis, jusqu’au jour où le jeune disciple est chargé d’éliminer son mentor…

Ici, le schéma est à peu près le même. Delon est engagé par la CIA pour éliminer son ancien complice (celui qui lui a tout appris), accusé d’être devenu un agent double. La ressemblance entre ces deux intrigues est donc en tout point évidente.

Non, la seule véritable différence se situe au niveau du contexte. Point de mafia ici, c’est celui, traditionnel, de l’espionnage international en plein coeur de la guerre froide qui sert de cadre à cette histoire. Si ce thème a déjà été maintes et maintes fois abordé, il est décrit dans ce film en totale défaveur pour les services secrets américains. Pernicieuse, machiavélique…, la CIA nous est dépeinte d’une manière extrêmement négative. Une approche osée malheureusement vite reléguée en arrière plan. Winner, pas vraiment reconnu comme un cinéaste contestataire, n’a en effet que faire de critiquer une institution aux agissements plus que discutables et préfère finalement se concentrer sur l’action.

Et là, il faut dire qu’il s’en tire plutôt bien. Fusillades, courses poursuites, règlements de compte…, le cinéaste fait une nouvelle fois preuve de son savoir faire. Le film reste heureusement divertissant à défaut d’être consistant, porté par la présence toujours solide de deux grands acteurs, Burt Lancaster et Alain Delon.

Résultat : Winner se contente donc de réaliser une simple série B carrée et efficace, dans la plus pure tradition du cinéma hollywoodien, rien de plus. On ne va pas faire la fine bouche, c’est déjà pas mal.

Attention, la bande annonce ci-dessous révèle quelques moments clefs du film.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Scorpio de Michael Winner 1973 Exterminator

Scorpio

Notre Avis - 60%

Summary:

60%


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1