Horreur

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

Ring de Hideo Nakata 1998

Avec : 

  • Nanako Matsushima : Reiko Asakawa
  • Miki Nakatani : Mai Takano
  • Yuko Takeushi : Tomoko Oishi
  • Hitomi Sato : Masami

Origine : Japon

Durée : 96 Min

Une rumeur circule dans les cours d’école : une vidéo maudite provoquerait la mort pile une semaine après l’avoir regardée… Rumeur apparemment stupide mais non moins fondée puisqu’on lui impute déjà quatre morts. La tante d’une des victimes, journaliste de profession, décide de mener l’enquête, qui la mènera à une histoire de fantôme et de malédiction. (Source : wikipedia.fr).

Tous les fans du cinéma horrifique connaissent obligatoirement ce fameux «Ring», film devenu culte et toujours considéré comme la pierre fondatrice de la J-Horror.

Pour les non-initiés, la Japanese Horror est un genre désignant comme son nom l’indique, la littérature et le cinéma d’horreur japonais, caractérisés par son art extrêmement subtil de la suggestion, totalement à contre courant de la démonstration toute occidentale.

La volonté du réalisateur Hideo Nakata était ici de mélanger certaines tendances du cinéma de genre américain et italien (influencé notamment par «Poltergeist» ou «Suspiria») aux traditionnels films de fantômes chinois et japonais, les fameux Yurei Eiga.

Pour cela, il décide d’adapter librement avec la complicité de Hiroshi Takahashi, le roman éponyme de Koji Suzuki basé sur l’histoire vraie d’une voyante qui jugée comme une affabulatrice, se suicida en se jetant dans un volcan en irruption.

Une intrigue plus psychologique que réellement horrifique qui révèlera une véritable malédiction. Tout comme le roman, le film laisse ainsi totalement de côté les rituels effets de genre pour se concentrer uniquement sur l’enquête d’une journaliste et de son ex-mari, obligés de déjouer en moins d’une semaine cette malédiction qui les frappe.

«Ring» n’est donc pas à proprement parler, un film d’horreur mais plutôt un thriller dramatique teinté de fantastique, construit essentiellement sur une ambiance lourde et oppressante (Le travail sur le son est ici excellent).

Ne vous attendez donc pas à un rythme qui dépote et à subir quelques sursauts, Nakata filme son histoire de manière très calme et posée avec un vrai souci du cadre et de la lumière. A tel point que le film devient parfois même un peu trop soporifique. Il y a en effet dans «Ring», de nombreux moments statiques, de silence qui peuvent en faire décrocher certains.

A la fois effrayant et fascinant pour les uns, vain et ennuyeux pour les autres, «Ring» est un film qui divise indéniablement. Il ne laisse en tout cas, pas indifférent.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Ring de Hideo Nakata 1998 Exterminator

Ring

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags:


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1