Horreur

Published on février 8th, 2014 | by Exterminator

0

Puppet Master de David Schmoeller 1989

Avec : 

  • Paul Le Mat : Alex Whithaker
  • William Hickey : Andre Toulon
  • Irene Miracle : Dana Hadley
  • Jimmie F. Skaggs : Neil Gallagher

Origine : USA

Durée : 80 Min

1939, dans un grand hôtel perché au dessus de la mer, un vieil marionnettiste réunit tous ses pantins, doués d’une véritable vie, pour les cacher dans sa grande valise. Deux nazis débarquent dans l’hôtel, et c’est au moment de rentrer dans la chambre du vieillard, qu’il finit par se suicider.
De nos jours, un groupe de médiums capte différents appels vers le fameux hôtel de la part du mystérieux Neil Gallagher, malheureusement décédé sur place. Peu convaincu, les médiums restent dans la bâtisse et semblent guetter une présence, et commencent à enfouir quelques mauvais secrets de bien mauvaise augure… (Résumé : Source : horreur.com)

Encouragé par le succès de « Dolls », une de ses productions horrifiques mettant en scène des poupées tueuses, Charles Band profite de l’ouverture de sa nouvelle société de production à petits budgets « Full Moon » pour mettre en chantier une nouvelle histoire de marionnettes  vivantes avec ce « Puppet Master », premier opus d’une franchise qui s’avèrera longue et fructueuse.

Sur le papier, le script était prometteur mais en raison d’un budget plus que limité, le résultat est quand même assez décevant. Le film démarre pourtant plutôt bien avec cette bonne séquence flashback qui introduit le personnage du savant, abandonnant ses poupées à leur propre sort.

Malheureusement, la suite sera beaucoup moins emballante. En effet, en dehors des meurtres, plutôt bien mis en scène et parfois même assez impressionnants, ils ne se passe pas grand chose. Les morts se succèdent jusqu’au final sans surprise.

Côté casting, pas de quoi s’exciter non plus avec cette bande d’acteurs de seconde zone, pour certains, habitués à ce genre de production low cost, qui jouent quand même assez mal. On reconnaitra tout de même Irene Miracle, vue dans le « Inferno » de Dario Argento et « Midnight Express » de Alan Parker et Barbara Crampton dans un tout petit rôle, croisée dans les classiques horrifiques de Stuart Gordon « Re-Animator » et « From Beyond ».

Mention spéciale tout de même pour la qualité des effets spéciaux. Une rareté pour ce genre de production à petit budget. En effet, l’animation des marionnettes grâce notamment à la technique du stop motion pour les plans larges, est de très bon niveau. Des apparitions qui sauvent le film d’un désinteret et d’un ennui total. Heureusement, la suite s’avèrera plus emballante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Puppet Master de David Schmoeller 1989 Exterminator

Puppet Master

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1