Policier - Thriller

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Pour la Peau d’un Flic d’Alain Delon 1981

Avec : 

  • Alain Delon : Choucas
  • Anne Parillaud : Charlotte
  • Daniel Ceccaldi : Coccioli
  • Jean-Pierre Darras : Commissaire Chauffard

Origine : France

Durée : 105 Min

Histoire aux multiples rebondissements d’un privé, ancien flic, qu’une vieille dame charge de retrouver sa fille aveugle, Marthe, qui a disparu. La vieille dame est assassinée… Aidé par son associé, Haymann, commissaire en retraite, et sa secrétaire, Charlotte, le privé Choucas tente de dénouer les fils d’un imbroglio où divers services de police et des trafiquants de drogue sont mêlés. Chemin faisant, Choucas subit l’agression d’un certain Pradier, il le retrouve dans l’appartement de la victime et le tue, le complice, lui, parvient à s’enfuir… De retour à son logis, Choucas échappe au piège tendu par un dénommé commissaire Madrier et le tue. Résultat, Choucas est recherché par une bande mystérieuse et par la police officielle… Une cascade d’événements mouvementés s’ensuit. Utilisé par la police et, en particulier, par le commissaire Coccioli, resté à l’arrière-plan, Choucas, acharné à découvrir la vérité, manque d’y laisser sa vie et n’est sauvé, in extremis, que par les forces de l’ordre.(Source : wikipedia)

Dans les années 70, le box office français n’était pas encore dominé par les blockbusters américains. Certes, le public plébiscitait déjà certains (désormais) classiques d’outre Atlantique mais le cinéma populaire local n’était pas en reste.

Toujours très attendus, les films de Jean Paul Belmondo et Alain Delon remplissaient les salles de manière extraordinaire, si bien qu’une pseudo rivalité entre les deux acteurs faisaient les beaux jours de la presse people de l’époque.

Alors que notre Bebel national passait sans encombre le cap des années 80, Alain Delon avait un peu plus de mal, alternant des films populaires avec des films plus difficiles qui ne rencontraient pas forcément leur public.

Delon dut donc se résoudre à marcher sur les plates bandes de Belmondo en interprétant également des rôles de flics musclés et implacables pour ne pas laisser la place à son « rival »

Produit et réalisé en ce sens (sorti quasiment au même moment que « Le Professionnel » de Bebel , « Pour la Peau d’un Flic » est l’adaptation du roman de Jean Patrick Manchette « Que d’Os », un polar calibré à la gloire de la star Delon.

Force est de constater que Delon ne fait ici que reprendre le cocktail gagnant des succès de Belmondo. Un héros fort et machiste (mais pas trop), une bonne dose d’humour et de second degré, des scènes d’actions efficaces et une mise en scène nerveuse.

Réalisé par Delon himself, ce film ne se démarque finalement pas de ceux de son compère si ce n’est pas son évident hommage aux polars US des années 50 (son rôle d’ex flic devenu détective privé, la musique de Benton et Bechet, la secrétaire grande gueule…)

Un Mike Hammer tout en muscle, à la fois tendre et brutal au centre d’une histoire un peu confuse qui n’est que prétexte à mettre en valeur le personnage et les facéties de Delon.

Si les fans y trouveront leur compte, les autres n’y verront rien de bien nouveau. Même si le film n’ennuie pas, il faut bien avouer qu’il ne présente rien d’original. La réalisation de Delon manque de maitrise et l’interprétation de la secrétaire par Anne Parillaud est parfaitement ridicule. Heureusement, le montage est bien rythmé et la galerie de second rôles absolument jubilatoire.

A réserver uniquement aux fans de l’acteur.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Pour la Peau d’un Flic d’Alain Delon 1981 Exterminator

Pour la Peau d'un Flic

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1