Action - Aventure

Published on février 6th, 2014 | by Exterminator

0

Orca de Michael Anderson 1977

Avec : 

  • Richard Harris : Capitaine Nolan
  • Charlotte Rampling : Rachel Bedford
  • Will Sampson : Umilak
  • Bo Derek : Annie

Origine : USA

Durée : 92 Min

Le capitaine Nolan veut tuer un épaulard pour toucher la prime promise. Mais une biologiste tente de l’en dissuader, car l’orque a une intelligence et une mémoire, et elle peut être implacable si l’un des siens est blessé. Il ne l’écoute pas, l’orque entame sa vengeance… (Résumé : Source : cinemotions.com)

Un film qui surfe sur le succès des « Dents de la Mer » mais qui a le mérite de ne pas plagier honteusement le film de Steven Spielberg. Ici, c’est l’homme qui est le monstre et la bête qui est le chasseur. Une sorte de « Moby Dick » inversé.

Le film débute avec la présentation du personnage principal incarné par Richard Harris en chef d’équipe, spécialiste de la chasse aux requins. Un jour, il décide de s’attaquer à l’orque. Mal lui en prendra. En tuant une femelle, il s’attirera les foudres vengeresses du mâle.

Une première partie prenante et bien mise en scène qui augure un film palpitant. Malheureusement, le rythme s’essouffle un peu par la suite. Harris rencontre une scientifique incarnée par Charlotte Rampling qui lui fera comprendre que l’animal a une intelligence et des sentiments proches des humains. Beaucoup de scènes de dialogues un peu longues illustrent cette explication sans grand intérêt.

Débute alors la vengeance implacable de l’animal qui va heureusement relancer le rythme du film. Le port où vit Harris et son équipe feront les frais des attaques de l’animal, d’abord, par l’incendie de la raffinerie, séquence très spectaculaire et très réussie. Ses équipiers ne seront pas en reste : un sera dévoré, l’autre perdra une jambe dans une scène tout aussi impressionnante. Harris n’a plus le choix, il doit combattre l’animal sur son propre terrain : le large.

Le casting est inégal avec un toujours très bon Richard Harris mais entouré par une Charlotte Rampling absolument pas crédible. Que dire de Bo Derek, qui n’est définitivement pas une actrice.

Une production opportuniste passant après le chef d’oeuvre de Spielberg qui, même si elle ne tient pas la comparaison, se révèle d’un assez bon niveau.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Orca de Michael Anderson 1977 Exterminator

Orca

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 2.6 (1 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1