Arts Martiaux

Published on novembre 21st, 2015 | by Exterminator

0

Ninja Fury de Godfrey Ho 1985

Avec : 

  • Richard Harrison
  • Wang Tao
  • Yasuaki Kurata
  • Barbara Yuen

Origine : Hong Kong

Durée : 90 Min

Jackal et sa fille Sara dirigent une multinationale en utilisant la corruption, le vol, la fraude. Leur avidité n’a d’égal que leur fortune. Pour effectuer un auto-cambriolage et encaisser l’argent de l’assurance, ils feront appel aux services d’un Ninja. Celui-ci s’exécute avec succès et devient un homme recherché… 

«Ninja Fury» fait partie de la très longue liste de films «réalisés» par le mythique Godfrey Ho. Considéré comme le «Ed Wood» de Hong Kong, il commettra un nombre incommensurable de nanars (près de 115) fabriqués suivant une recette bien particulière, celle du «Cut and Paste» ou «2 en 1». Une méthode qui consiste à recycler des séquences d’anciens films (pas forcément les siens), assemblées avec de nouvelles scènes sans grand souci de cohérence. Une manière pour le prolifique réalisateur, de contourner les problèmes liés à des budgets extrêmement limités. Sa marque de fabrique repose également sur l’introduction systématique de séquences mettant en scène des ninjas, sans que cela soit forcément justifié.

Vénérés par un nombre conséquent de fans, les «films» de Ho se résument donc souvent à de mauvais brics-à-brac parfois divertissants mais toujours risibles.

Ce «Ninja Fury» ne déroge pas à la règle. Un festival de grand n’importe quoi, parfaitement incompréhensible où s’enchainent des séquences totalement ahurissantes.

Ca commençait pourtant «bien» avec le vol par un… Ninja d’une statuette appartenant à un mafieux local. Très rapidement, la police découvre que ce vol n’est qu’une simple escroquerie à l’assurance et décide d’arrêter tout le monde.

Bon, jusque là, rien de particulier sauf que nous venons seulement d’atteindre…les 15 minutes de film. Reste donc à combler les 75 minutes restantes.

Visiblement désireux de faire plaisir à son public, Ho alterne donc sans aucune logique d’innombrables scènes d’actions (combats et poursuites) réalisées et montées là encore, n’importe comment, avec d’hallucinants passages totalement injustifiés de descentes à ski, de balais aquatiques et même érotiques (Chose très rare dans le cinéma de Hong Kong).

Ajoutés à cela des dialogues parfaitement crétins, l’apparition aussi inutile que tordante du ninja blond, Richard Harrison, déjà vu dans d’autres productions tout aussi débiles de Mister Ho et l’utilisation éhonté de la bande originale de «Dirty Harry» pour illustrer le film.

Sans surprise, «Ninja Fury» n’est donc qu’un nanar taille XXL de plus, parfait pour une soirée thématique entre amis.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Ninja Fury de Godfrey Ho 1985 Exterminator

Ninja Fury

Notre Avis

Summary:

1


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1