Policier - Thriller

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

New Jack City de Mario Van Peebles 1991

Avec : 

  • Wesley Snipes : Nino Brown
  • Ice-T : Scottie Appleton
  • Chris Rock : Pookie
  • Mario Van Peeples : Stone

Origine : USA

Durée : 97 Min

Nino Brown, chef du redoutable gang des Cash Money Brothers, est devenu en quelques années l’un des hommes les plus puissants et les plus influents de la communauté noire de Harlem. Il a recruté une petite armée entièrement dévouée à sa cause et il est désormais le premier dealer de « crack » de New York, le prince de Harlem, l’ange de la mort de « New Jack City ». Deux officiers de police, l’afro-américain Scotty Appleton et l’italien Nick Peretti, ont décidé d’unir leurs efforts pour abattre Nino, prenant leur mission pour une vengeance personnelle. Les deux hommes engagent comme informateur un jeune ex-drogué, Pookie. Mais celui-ci est rapidement démasqué et liquidé par le gang. Scotty se risque alors à prendre la relève et parvient à infiltrer l’organisation de Nino… (Source : Allociné)

La crise, la précarité, l’insécurité, le trafic de drogue…Tant de sujets qui font la une des journaux depuis l’accélération de la faillite d’un système en 2008, comme si le monde vivait jusqu’alors, dans une sorte d’idéal sociétal.  Bien sûr, ces maux n’ont jamais cessé d’exister et leur gravité ne date pas d’hier.

New-York à l’aube des années 90 concentrait déjà à son échelle, cette misère grandissante qui profitait à quelques mafieux trop heureux devant l’impuissance des institutions.

Mario Van Peebles, comédien abonné aux séries B, fils du réalisateur Melvin Van Peebles qui lança la vague de la blaxploitation avec le cultissime « Sweet Sweetback’s Baadasssss Song »  au début des années 70, passe derrière la caméra pour tenter d’alerter sous forme de polar social, du danger toujours plus présent à chaque coin de rue.

Judicieusement, Van Peebles choisit au départ, une approche sociale plutôt intéressante sous forme de constat alarmant de comment est en train de s’organiser le business de la drogue à l’époque.

Les « boss » sont devenus de véritables hommes d’affaires qui organisent leur business comme une entreprise en pleine expansion: fusion, acquisition, marque, production industrielle….une sorte de multinationale de la came.

Ce qui aurait pu se poursuivre comme un documentaire engagé bascule malheureusement très vite, vers un classique film de gangster traditionnel, visiblement influencé par le « Scarface » de De Palma.

Mais Van Peebles, trop ambitieux, n’arrive pas à la cheville du chef d’œuvre de De Palma. Le film s’enlise dans une série de clichés malheureux qui voient Wesley Snipes en ersatz de Pacino,  cabotiner dangereusement.

Pire, on finit par nous abreuver d’une morale tout à fait discutable qui ne permet pas d’entrevoir le moindre espoir mais au contraire de comprendre que seule la justice expéditive est une véritable solution.

Une réflexion bâclée pour un film inabouti.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
New Jack City de Mario Van Peebles 1991 Exterminator

New Jack City

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 3.6 (1 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1