Policier - Thriller Affiche Meurtre au 43ème étage de John Carpenter 1978

Published on février 16th, 2014 | by Exterminator

0

Meurtre au 43ème étage de John Carpenter 1978

Avec : 

  • Lauren Hutton : Leigh Michaels
  • David Birney : Paul Winkless
  • Adrienne Barbeau : Sophie
  • Charles Cyphers : Gary Hunt

Origine : USA

Durée : 97 Min

Fraîchement débarquée à Los Angeles où elle trouve un poste dans une station de télévision locale, une jeune femme célibataire emménage au 43e étage d’une résidence huppée. Elle reçoit bientôt d’étranges cadeaux ainsi que des appels téléphoniques de plus en plus inquiétants. Persuadée qu’un maniaque lui en veut, elle contacte en vain la police avant de décider de poursuivre elle-même cet homme mystérieux qui la harcèle. (Source : wikipedia.fr).

Peut-être l’une des oeuvres les plus méconnues de John Carpenter, souvent ignorée dans les nombreuses biographies consacrées au réalisateur, «Meurtre au 43ème étage» mérite pourtant que l’on s’y attarde un peu.

En cette année 1978, Big John se consacre essentiellement à l’écriture de scénarios, une activité qu’il considère alors comme plus lucrative que la mise en scène malgré 2 premières réalisations remarquées («Dark Star» et surtout «Assaut»).

Parmi les nombreux scripts qu’il écrit, Carpenter parvient à vendre à cette époque celui des «Yeux de Laura Mars» à la «Columbia» – mis en image par Irwin Kershner – et celui de ce «Meurtre au 43ème étage» à la «Warner».

Le studio envisage tout d’abord de le tourner pour le cinéma mais se ravise finalement après la signature d’un accord avec la chaine de télévision américaine NBC. Convaincu par son travail de cinéaste, la «Warner» décide d’en confier la réalisation à Big John himself.

La télévision, c’est une autre façon de travailler, plus rapide, plus contraignante… Carpenter découvre alors un monde nouveau auquel il va rapidement et facilement s’adapter.

Bénéficiant d’une relative liberté malgré de nombreuses astreintes, le réalisateur prendra un certain plaisir à mettre en scène ce téléfilm qui lui servira plus ou moins de répétition pour son prochain film dont le tournage démarrera dans la foulée, le célèbre «Halloween».

Si Big John s’est amusé à filmer cette histoire (hommage plus qu’évident au cinéma d’Alfred Hitchcock et surtout à son «Fenêtre sur Cour») qu’il considère encore aujourd’hui comme une réussite personnelle, il faut bien avouer que le résultat aussi honnête soit-il, a pris un sacré coup de vieux et ne suscite finalement qu’un enthousiasme très limité.

Faute à un scénario linéaire, sans véritable surprise ni suspense, voire par moment, un peu ridicule. On aurait aimé être un peu plus bousculés, baladés.

Faute également à une direction des acteurs tout à fait discutable – Il faut bien avouer que l’ex-mannequin Lauren Hutton joue ici comme une patate, sans parler de David Birney, totalement transparent. Seul Adrienne Barbeau parvient réellement à nous convaincre dans ce rôle suffisamment rare à l’époque pour être souligné, de lesbienne assumée.

Heureusement, la mise en scène toujours inspirée de Carpenter parvient littéralement à sauver l’ensemble. On notera notamment sa très bonne gestion des espaces et sa façon de placer sa caméra toujours là où il faut.

Le thème central du voyeurisme, cher au grand Alfred, est grâce à cela, traité ici avec beaucoup finesse.

Mais malgré ces qualités évidentes, seuls les fans hardcore du réalisateur pourront véritablement apprécier cette oeuvre que l’on peut considérer comme mineure dans la riche et belle filmographie de Big John.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Meurtre au 43ème étage de John Carpenter 1978 Exterminator

Meurtre au 43ème étage

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1