Policier - Thriller Affiche Les Granges Brûlées de Jean Chapot 1973

Published on février 27th, 2015 | by Exterminator

0

Les Granges Brûlées de Jean Chapot 1973

Avec : 

  • Alain Delon : Juge Pierre Larcher
  • Simone Signoret : Rose Cateux
  • Paul Crauchet : Pierre
  • Bernard Le Coq : Paul

Origine : France/Italie

Durée : 95 Min

Dans la campagne enneigée du Haut Doubs, le corps d’une jeune femme est retrouvé aux abords de la ferme des « Granges Brûlées ». Le juge d’instruction soupçonne l’un des membres de la famille. Il va dès lors les traquer avec acharnement malgré l’estime profonde qu’il porte à leur mère, Rose, la cinquantaine alerte, qui règne sans partage sur le clan familial…

Après une longue carrière consacrée au théâtre, le metteur en scène Jean Chapot décide en 1966 de se tourner vers le cinéma. Il signe un premier film (La Voleuse) co-écrit avec Marguerite Duras, avec en têtes d’affiche, Romy Schneider et Michel Piccoli, deux des plus grands acteurs de l’époque.

Fort de cette expérience, il écrit quelques années plus tard un nouveau film plus ou moins inspiré de la célèbre affaire Dominici, qu’il propose à Simone Signoret. Chapot avait déjà dirigé l’actrice au théâtre en compagnie de Yves Montand et celle-ci va rapidement accepter.

Qui alors pour donner la réplique à « Casque d’Or » ? Deux ans plus tôt, Signoret partageait l’affiche de « La Veuve Couderc » réalisé par Pierre Granier-Deferre avec le grand Delon. Résultat : Un énorme succès public et critique. C’est donc presque naturellement que Chapot propose à Delon le premier rôle masculin de son nouveau film qui voit s’affronter un jeune juge et une vieille matriarche prête à tout pour protéger ses enfants, accusés de meurtre.

Le tournage débute sous la neige du Haut Doubs. Le climat est immédiatement très tendu. Chapot et Delon ne se comprennent pas et se fâchent dès les premières prises de vue. Le cinéaste dénoncera plus tard le « comportement humiliant » de la star à son égard. Ce même Chapot qui à de maintes reprises, dû se résoudre à laisser Delon diriger lui même de nombreuses scènes. Ajouté à cela, les problèmes d’alcool de Simone Signoret

Une atmosphère particulière qui transparait inévitablement à l’écran. La réalisation de Chapot souffre d’un manque d’inspiration,  Delon a l’air lui, de s’ennuyer ferme, visiblement peu inspiré par son rôle. Seule Simone Signoret semble s’impliquer et parvient à sauver ce petit polar aux allures de téléfilm du samedi soir.

Si le film se laisse regarder tout de même sans véritable ennui, on ne peut pas dire qu’il laissera une trace indélébile dans l’histoire du cinéma. Faute surtout à une intrigue pas vraiment originale qui ne se résume qu’à un banal affrontement entre deux personnalités. Le portrait des habitants de ces campagnes oubliées aurait vraiment mérité d’être un peu plus développé… Dommage.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les Granges Brûlées de Jean Chapot 1973 Exterminator

Les Granges Brûlées

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1