Policier - Thriller

Published on février 7th, 2014 | by Exterminator

0

Les Durs de Duccio Tessari 1973

Avec : 

  • Lino Ventura : Père Charlie
  • Isaac Hayes : Lee
  • Fred Williamson : Joe Snake
  • Paula Kelly : Fay

Origine : Italie/France/USA

Durée : 92 Min

Charlie est un ancien forçat maintenant devenu prêtre. Il apprend qu’un copain inspecteur d’assurances, Lombardo, a été tué par la pègre en plus d’avoir des soupçons de malversation contre lui. Voulant laver la mémoire de son ami, Charlie se lance dans une enquête personelle en marge de celle des forces de l’ordre. Un ancien flic, Lee Stevens, se joint au prêtre pour l’aider dans son enquête, lui-même ayant quelques gaffes à faire pardonner après avoir déjà été piégé par la pègre. Leurs recherches, qui ne vont pas parfois sans l’utilisation de la manière forte, mènent tout droit vers un certain Snake, un truand de race noire, violent et dangereux. Alors que Snake abat sa maîtresse parce qu’elle possédait le magot d’un vol de banque que Lombardo devait récupérer, Charlie et Stevens parviennent enfin à le coincer. Un affrontement meurtrier est donc inévitable. (Résumé : Source : clubdesmonstres.fr)

Toujours prêt à exploiter un fillon qui rapporte, Dino de Laurentiis, le célèbre producteur italien décide ici de nous offrir un film tendence « Blaxploitation » en pleine vague du genre.

De Laurentiis a mis le budget pour s’offrir un tournage à Chicago, ammenant avec lui le polyvalent Duccio Tessari, sympathique réalisateur qui s’est déja essayé à tous les genres. Non content de cela, il nous propose un casting de première classe avec la surprise du chef, la présence de Lino Ventura dans cette série B d’exploitation, venu cachetonner aux côtés du grand Issac Hayes (vu notamment dans « Truck Turner ») et de Fred Williamson, l’un des papes black de la Blaxploitation.

Avec tout ça, on avait de quoi s’attendre à une véritable bombe, ce projet accomplissant la rencontre fantasmée du polar à l’italienne et de la « Blaxploitation »…..Et bien, même si le film reste honnête, on est quand même assez déçu. Trop prometteur peut-être, ce film ne se résume qu’à une classique histoire de vengeance où sont impliqués trois personnages complètement différents. Un scénario hyper léger mais surtout assez vide de situations surprenantes et marquantes. Tessari, beaucoup plus à l’aise dans ses contrées, se contente de mettre platement en image ce récit, sans jamais chercher à le mettre en valeur.

C’est malheureusement aussi le cas de son casting, avec un Lino Ventura surprenant dans le rôle de ce prêtre qui ne se déplace qu’à vélo mais qui donne réellement l’impression de s’être perdu ici. Peu impliqué, il ne se contente que de quelques séquences de bastons, auxquelles il nous a habitué maintes et maintes fois, rappelant son passé de boxeur. Accompagné par un Issac Hayes aussi peu inspiré, leur complicité attendue, n’est pas très visible mais surtout, pas du tout exploitée par un scénario qui privilégie plus la forme que le fond.

Que dire de Fred Williamson en méchant de service, trop peu présent et trop peu inspiré qui a l’air visiblement de s’ennuyer lui aussi.
Restent quelques bonnes bastons, quelques moments d’actions qui sauvent ce film d’un ratage intégral. On se rattrapera sur la partition musicale signée Issac Hayes, toujours aussi funk et soul bref, un véritable régal.

Loin d’être le film qu’on était en droit d’attendre, « Les Durs » n’est qu’un film d’exploitation de plus, pas pire et pas mieux que la moyenne. C’est la frustration qui domine au final.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les Durs de Duccio Tessari 1973 Exterminator

Les Durs

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1