Comédie

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Les Charlots contre Dracula de Jean-Pierre Desagnat 1980

Avec : 

  • Gérard Filipelli : Phil
  • Gérard Rinaldi : Gérard
  • Jean Sarrus : Jean
  • Andréas Voutsinas : Le comte Dracula

Origine : France

Durée : 85 Min

Le comte Dracula a besoin d’un sosie de sa mère pour pouvoir boire sans danger la potion qui lui permettra d’obtenir ses pouvoirs de vampire. Ce sosie est justement l’amie d’un des Charlots, que Dracula fait enlever par un détective privé nommé Lepope. Les Charlots partent à sa rescousse et se retrouvent dans le château du comte Dracula. (Source : wikipedia).

Après avoir été la troupe préférée des français pendant près d’une décennie, les Charlots subissent de plein fouet en cette fin des années 70, l’émergence d’un toute nouvelle génération de comédiens issus du café théâtre. Le café de la Gare, le Splendid, ce sont eux les nouvelles stars.

La situation s’aggrave par une succession de mauvais choix et des tentions toujours plus vives avec leur manager de l’époque (Bezu). Bref, rien ne va plus pour le groupe. Les échecs s’enchainent et le public se fait de plus en plus rare.

Jean Jacques Beineix prépare alors son premier film et contacte les Charlots par le biais de leurs nouveaux producteurs pour y participer. Peu emballés par le projet, ils refusent poliment. Une erreur qu’ils vont vite regretter. Ce film, c’est «Diva» qui connaitra le succès que l’on connait.

Ce refus les oblige à s’engager contractuellement à écrire très rapidement un nouveau film : «Les Charlots contre Dracula». Résultat, un nouvel échec, le film atteignant péniblement les 500 000 entrées.

Dire que cet échec est injuste serait tout à fait déplacé, la qualité du film étant plus que relative et loin d’atteindre le niveau de leurs plus grands succès. Mais on a tout de même largement vu pire. Quelques (rares) gags réussis, des seconds rôles sympathiques (Voutsinas et Jugnot en tête), un montage assez rythmé sauvent le film du marasme.

Paradoxalement, les Charlots semblent eux, subir la situation. Effacés, peu inspirés, il n’ont pas vraiment l’air convaincu par l’intérêt de cette pseudo parodie.

Dans le fond, on peut les comprendre. On est quand même ici dans le fond du panier de la comédie franchouillarde rigardisée par l’arrivée des «Bronzés» et consort.

Une curiosité devenue rare (le film n’étant quasiment jamais diffusé) illustrant parfaitement le déclin des Charlots.

Images du Tournage

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les Charlots contre Dracula de Jean-Pierre Desagnat 1980 Exterminator

Les Charlots contre Dracula

Notre Avis

Summary:

1.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1