Comédie

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Les Blancs ne Savent pas Sauter de Ron Shelton 1992

Avec : 

  • Wesley Snipes : Sidney Deane
  • Woody Harrelson : Billy Hoyle
  • Rosie Perez : Gloria Clemente
  • Tyra Ferrell : Rhonda Deane

Origine : USA

Durée : 115 Min

Billy Hoyle et Sydney Deane s’associent pour participer à des duels de basket-ball urbain (match opposant deux équipes de deux joueurs sur une moitié de terrain). L’action du film débute sur les aires de jeux de Venice Beach en Californie et continue dans les quartiers des communautés noires de Los Angeles.
Cette association leur permet de gagner un peu d’argent en surprenant les adversaires grâce au niveau de jeu de Billy Hoyle. Cela leur permettra de faire face chacun a des situations plus ou moins inconfortables dans leurs vies personnelles. (Source : wikipedia.fr).

Écrit et réalisé par Ron Shelton, «Les Blancs ne savent pas Sauter» permet au réalisateur de renouer avec la comédie «sportive» après un premier film («Bill Durham») consacré au base-ball en 1988.

Ici, il n’est pas pas question de batte ou de «home run» mais de basket-ball, l’autre discipline la plus suivie de l’autre côté de l’Atlantique. Pas celui des riches parquets de la NBA mais le basket de rue, pratiqué par tout ceux qui n’ont pas eux la chance de bien naitre.

C’est sur l’un de ces terrains bétonnés que vont se rencontrer Sidney, un black tchatcheur et sympathique prétentieux et Billy, un blanc encore plus malin que lui. Les deux savent manier le ballon comme personne et décident de monter une petite arnaque pour ramasser un maximum d’argent. En faisant semblant de jouer comme des pieds, ils proposent des paris que leurs adversaires d’un jour acceptent aisément, sans soupçonner qu’il sont en face de deux as du ballon. On imagine alors les enjeux d’une telle arnaque qui à tout moment, peut se retourner contre eux.

Malheureusement, cette promesse plutôt stimulante est rapidement mise à l’écart pour une sombre histoire de dette, pas vraiment intéressante. Dès lors, le scénario rame et part parfois même un peu dans tous les sens, coupable de nombreux trous, laissant quelques questions sans réponse. Sans parler de l’abondance des clichés sur les diverses communautés noires et blanches.

Finalement, ne serait-ce pas pas le spectateur qui s’est fait arnaquer ?

Restent les (nombreuses) séquences de match, bien filmées. En tout cas mieux que le reste du film, à la mise en scène des plus anonymes. Wesley Snipes et Woody Harrelson s’en sortent plutôt bien, totalement crédibles, balle à la main. Avant le tournage, il ont d’ailleurs subi un entrainement intensif avec d’anciennes stars de la NBA qui s’est avéré de toute évidence, payant. Par contre, il faut s’accrocher pour supporter (une nouvelle fois) la pénible Rosie Perez, aussi vulgaire que mauvaise actrice.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les Blancs ne Savent pas Sauter de Ron Shelton 1992 Exterminator

Les Blancs ne Savent pas Sauter

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 2.7 (1 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1