Policier - Thriller

Published on février 5th, 2014 | by Exterminator

0

Le Solitaire de Michael Mann 1981

Avec : 

  • James Caan : Frank
  • Tuesday Weld : Jessie
  • Willie Nelson : Okla
  • James Belushi : Barry

Origine : USA

Durée : 122 Min

A nouveau libre après onze ans de prison, Frank vend des voitures le jour et perce des coffres forts la nuit. Sa réputation de spécialiste lui vaut d’être harcelé à la fois par la police et par le milieu. Leo le convainc de s’associer à lui pour braquer une banque à Los Angeles. Frank accepte avec l’intention de réaliser là son dernier coup avant de « se ranger ».  (Résumé : Source : cinemovies.fr)

Qu’on aime ou pas ses films, il faut bien avouer que Michael Mann reste toujours aujourd’hui, l’un des réalisateurs les plus influents du cinéma. « Heat », « Collateral » ou « Le Sixième Sens », quelques films majeurs dans une filmographie solide et difficilement contestable malgré quelques faiblesses dans ses dernières oeuvres.

Premier long métrage (et quel film) de Michael Mann, « Le Solitaire » pose déja les bases de son cinema que l’on peut aisément qualifier de brillant.

Dans cette adaptation du roman « The Home Invaders » de Frank Honimer décrivant les méthodes de cambriolage de manière chirurgicale, James Cann y incarne un roi de la cambriole dans le besoin, qui se voit offrir un dernier coup pouvant définitivement changer le cours de sa vie.

La mise en place du personnage de Frank, qui aspire à une vie rangée (toute la partie sur l’adoption est habile), est fort réussie et revient très bien sur les difficultés de la réinsertion.

Voyant que de nombreuses portes se ferment alors qu’il désire retourner sur le droit chemin, Frank se voit donc obligé de replonger une dernière fois. Accompagné par un tout jeune James Belushi, il accepte un casse que Mann filme à la manière de Melville dans le « Cercle Rouge ».

Cinéaste d’atmosphère admirateur donc de Jean Pierre Melville, Michael Mann nous offre un premier film déjà maitrisé, beau et fascinant, bercé par la musique electro-planante du groupe allemand, Tangerine Dream.

Une ambiance et un univers qui inspirera Nicolas Winding Refn pour « Drive ». Le film présentant, en effet, de nombreuses similitudes avec le classique de Mann.

Au travers de ce premier film subjuguant, on peut déjà admirer le talent indéniable d’un cinéaste toujours soucieux de la forme et du fond.

Un grand moment de cinema.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Solitaire de Michael Mann 1981 Exterminator

Le Solitaire

Notre Avis

Summary:

4.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1