Comédie

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Le Roi des Cons de Claude Confortès 1980

Avec : 

  • Francis Perrin : Francis Le Roi
  • Marie-Christine Descouard : Sophie Labranche
  • Evelyne Buyle : Daisy
  • Fanny Cottençon : La femme de la terrasse

Origine : France

Durée : 97 Min

Georges Le Roi vit de petits boulots et sa vie sentimentale se partage entre deux petites amies jusqu’au jour où il tombe amoureux de la belle Sophie, employée par un institut de sondage. Georges enregistre une déclaration à son intention mais la cassette est par erreur diffusée dans toute l’entreprise. Le succès est immédiat et Sophie commercialise la prose romantique de son soupirant. (Source : cinémovies.fr)

Parmi les effets salutaires des évènements de 68, on peut assurément y associer une certaine idée d’expression libertaire liée à l’émancipation sexuelle de l’époque.

Wolinski fait parti de ces auteurs dessinateurs qui symbolisent cet élan sans précédent avec ses compères Reiser, Cavanna ou Siné.

Se définissant lui-même comme un machiste féministe, il est un passionné des femmes, véritable source d’inspiration de son œuvre complète.

Au milieu des années 70, avec son compère Claude Confortès, il crée ce personnage insolite du roi des cons, sorte de dragueur looser, plein d’humour et pas vraiment méchant, taraudé entre le sentiment amoureux et l’amour du sexe.

Vous l’aurez compris, finalement, le roi des cons, c’est Wolinski lui-même.

Après une première apparition au théâtre synonyme de succès, une adaptation au cinéma s’impose rapidement et c’est Francis Perrin, dont c’est le véritable premier rôle en tête d’affiche, qui est choisi pour incarner ce roi.

Cette toute première collaboration cinématographique entre Wolinski et Confortès se renouvellera par 2 fois par la suite avec le très sympathique « Vive les Femmes » et le raté « Paulette »

Au final, le sentiment général est mitigé. D’un côté, on ne peut que se satisfaire de cette liberté de ton qui a presque disparue aujourd’hui. En effet, on ne cherche pas ici à être fédérateur mais juste à faire marrer les amoureux de l’univers de Wolinski par cette réflexion non dissimulée sur la place de chacun dans le couple.

En cela, le film est plutôt réussi. Grace à une bonne humeur générale, un casting en forme et un nombre conséquent de guests (Berry, Rego, Giraud, Aumont…), on adhère sans trop de soucis à l’ensemble.

Francis Perrin est plus qu’à l’aise dans la peau de ce lover au cœur d’artichaut, manipulé par les femmes que lui-même manipule. Autour de lui, on retrouve Bernadette Lafont, Evelyne Buyle, Fanny Cottençon ou encore la très belle Marie-Christine Descouard que l’on reverra, un an plus tard dans « Le Professionnel » au côté de Jean Paul Belmondo.

Là où le bas blesse, c’est assurément au niveau du scénario. Le passage du théâtre au grand écran est ici assez difficile. Le script n’étant finalement qu’une succession de saynètes inégales, le film souffre dans l’ensemble de liant et d’un manque de rythme flagrant.

Sans être ennuyeux, le tout rame un peu pour atteindre un épilogue simpliste.

C’est bien dommage car l’entreprise ne manque pas de qualités. Des qualités que le public avait su reconnaitre à l’époque, le film cumulant près de 2 millions d’entrées en fin d’exploitation.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Roi des Cons de Claude Confortès 1980 Exterminator

Le Roi des Cons

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1