Horreur

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Le Monstre du Train de Roger Spottiswoode 1980

Avec : 

  • Jamie Lee Curtis : Alana Maxwell
  • Ben Johnson : Carne
  • Hart Bochner : Doc Manley
  • David Copperfield : Ken le Magicien

Origine : USA/Canada

Durée : 97 Min

Un groupe d’étudiants en médecine joue un tour cruel à Kenny, un jeune homme timide genre « premier de la classe », le jour de la fête de célébration de la nouvelle année. Le gag consiste à lui faire croire qu’il a rendez-vous dans un lit avec la belle Alana qu’il convoite en secret. Mais en lieu et place de cette dernière, Kenny trouve un cadavre provenant de la morgue. Le choc est tel que le jeune homme en perd la raison et quitte la fac pour un établissement s’occupant d’aliénés.
Trois ans ont passé depuis ce tragique événement et les même jeunes gens s’apprêtent à aller fêter leur diplôme de fin d’année lors d’une gigantesque virée avec, entre autres : déguisements, spectacle de magie et boissons à gogo, et organisée à bord d’un train loué pour l’occasion. Cependant, un mystérieux tueur s’invite à bord et commence à décimer les étudiants un à un. Est-ce Kenny revenu pour se venger de la farce macabre dont il a été victime ? (Résumé : Source : Horreur.com)

On oublie souvent que Jamie Lee Curtis, avant d’être la fliquette de « Blue Steel » ou la maman coincée de « Freaky Friday », était au début des années 80, une habituée des séries B horrifiques, presque une star du genre. Un début de carrière flamboyant dû à sa performance très convainquante dans le chef d’oeuvre de John Carpenter « Halloween ». Une performance qui lui valu un rôle dans le film suivant de Big John, « Fog » mais aussi dans toute une série de slashers issus de cette vague à succès du genre à l’époque.
Avant un « Bal de l’Horreur » assez dispensable, c’est dans cet anecdotique « Monstre du Train » qu’elle va poursuivre sa carrière de « Scream Girl ».

« Le Monstre du Train » est en effet, un slasher des plus convenus, au scénario décalqué sur des classiques du genre comme « Vendredi 13 ». Et une nouvelle fois, après un prologue sympathique qui aura son importance, nous avons droit à une bande de jeunes étudiants lubriques qui pour fêter la fin de l’année, louent un train pour y faire la fête vers une destination inconnue. La mise en place étant rapide, on est tout de suite dans le bain avec une fête qui bat son plein et sa multitude de personnages ivres et libidineux. Alors qu’il est facile d’identifier le personnage de Jamie Lee Curtis (notoriété oblige), ce n’est malheureusement pas le cas de ses camarades. Le script se focalisant sur son héroine, néglige allègrement le reste de la bande, ce qui fait que l’on a rapidement du mal à repérer qui est qui dans ce huis-clos ferroviaire. Seules exceptions : le chef du train, personnage plutôt sympathique et le magicien interprété par le célèbre David Copperfield himself.

Les premiers meurtres interviennent assez vite, mais trop souvent suggérés et sans aucune originalité, ils ne provoquent pas la moindre angoisse. Le déroulement étant lui aussi, des plus convenus, on avance doucement dans le film, les morts se succèdent à un rythme régulier mais loin d’être frénétique.

On pourrait se consoler en cherchant l’identité du tueur qui se cache derrière ces meurtres mais le scénario ne développant aucune piste parallèle, on se rabat vers une évidence vite acquise et ce n’est pas un twist final des plus ridicules qui nous donnera tort.

Techniquement, on regrettera la molesse de la mise en scène de Roger Spottiswoode, plus à l’aise dans le film d’aventure que dans le film d’épouvante qui ne l’inspire visiblement pas. On regrettera surtout une photographie assez sombre qui, à de nombreux moments, empêche une bonne lecture de l’action. C’est d’autant plus regrettable que c’est un ancien collaborateur de Kubrick, John Alcott, qui est le responsable de la photographie ici. Il se rattrape néanmoins par une parfaite utilisation des couleurs en arrière plan à de nombreux moments.

Bref, ce « Monstre du train » n’est qu’une petite bande horrifique de plus, qui n’apporte absolument rien au genre et qui s’oublie assez vite.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Monstre du Train de Roger Spottiswoode 1980 Exterminator

Le Monstre du Train

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 1.9 (1 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1