Drame

Published on février 5th, 2014 | by Exterminator

0

Le Grand Embouteillage de Luigi Comencini 1978

Avec : 

  • Alberto Sordi : Dr. De Benedetti
  • Annie Girardot : Irène
  • Fernando Rey : Carlo
  • Patrick Dewaere : L’amant de Mara

Origine : Italie/France

Durée : 121 Min

Aux abords de Rome s’est formé un embouteillage monstre, qui ne semble pouvoir se résorber avant demain. Les automobilistes vont devoir attendre dans cet univers de tôle, dans un environnement lugubre. Ils sont bien différents : du PDG en Jaguar se rendant à un rendez-vous de chasse, à la féministe en jeans… (Résumé : Source : Cinemovies.fr)

Présenté au festival de Cannes en 1979, Comencini nous livre ici un film original autour de son thème de prédilection : le pessimisme toujours plus grandissant face aux évolutions dramatiques de la société moderne.

Ce film de prime abord bizarraroïde, concentre au travers de cet interminable embouteillage, la misère humaine et matérielle de ces personnages de tous horizons, représentants globalement la société italienne (voire universelle) de la fin des années 70.

Bourgeois, couple de classe moyenne ou jeunes miséreux, ces gens qui dans le quotidien ordinaire, ne sont pas sensé se rencontrer et qui vont devoir, le temps d’un embouteillage, apprendre à cohabiter ensemble.

Débutant comme une comédie acide que seuls les italiens savaient encore faire à l’époque, le film bascule rapidement avec une violence brutale (viol, bagarres, pillages….) dans la fable morale la plus pessimiste et la plus affreuse.

Comencini pointe alors la perte des valeurs humaines collectives au détriment d’un individulisme prononcé au sein d’une société immorale et corrumpue dans une multitude de petites histoires.

Mais malgré un casting impressionnant (Ugo Tognazzi, Patrick Dewaere, Marcello Mastroianni, Alberto Sordi, Gerard Depardieu, Miou Miou, la belle Angela Molina et j’en passe….), on a du mal à s’intéresser aux états d’ames et divers maux de ces pauvres gens, tous assez détestables.

On regrettera un traitement assez superficiel que ne dépasse jamais le simple constat. La reflexion est beaucoup trop légère pour que l’on puisse s’accrocher à ce film interminable.

Le défi de l’unité de lieu et de temps s’avère finalement beaucoup trop lourd pour un tel sujet et on finit par s’ennuyer des dérives de ces personnages antipathiques. Dommage.

En Savoir plus

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Grand Embouteillage de Luigi Comencini 1978 Exterminator

Le Grand Embouteillage

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1