Fantastique - SF

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Le Chat qui Vient de l’Espace de Norman Tokar 1978

Avec : 

  • Ken Berry : Frank
  • Sandy Duncan : Liz
  • Harry Morgan : General Stilton
  • Roddy McDowall : Mr Stallwood

Origine : USA

Durée : 104 Min

La soucoupe volante de Zunar 5J/90 Doric Fourseven atterrit sur la planète Terre en catastrophe, suite à une avarie technique. Cet extra-terrestre (qui est en fait un chat en provenance d’une galaxie lointaine) doit réussir à réparer son vaisseau rapidement, afin de rejoindre un engin de secours à une date précise. S’il rate le rendez-vous fixé, le félidé intergalactique est condamné à rester sur Terre… Grâce à son collier électronique qui lui confère des pouvoirs surnaturels, il réussit à communiquer avec un humain sympathique, le docteur Wilson, qui le rebaptise « Jake le chat » et veut bien lui venir en aide. Toutefois, l’armée américaine et d’étranges espions vont leur mettre des bâtons dans les roues… (Source : Devildead.com)

Depuis les années 50, le studio Disney produit régulièrement des films en prise de vue réelle parallèlement à ses classiques films d’animations. Le but : Elargir son public à toute la famille.

Des adaptations de Jules Verne à « Tron » en passant par la série des aventures de la « Coccinelle » ou « Condorman », la firme propose une offre de films fédérateurs dont le succès se confirme presque à chaque fois.

A la fin des années 70, après le triomphe de « Rencontres du 3ème type » et de « La Guerre des Etoiles », Disney se devait de profiter de ce nouvel engouement du public pour les films de science-fiction. C’est en reprenant le pitch de départ d’un célèbre film du genre, « Le Météore de la nuit » (l’arrivée d’Aliens devant réparer au plus vite leur vaisseau pour quitter la planète terre), une référence totalement assumée que Disney allait donner une nouvelle occasion au public de profiter de cette tendance.

Mais la comparaison avec les films de Spielberg et Lucas d’arrête là. Disney n’a ni les mêmes prétentions, ni les mêmes budgets que la Columbia et la Fox.

Alors que le genre se modernise grâce à de nouveaux moyens, Disney est à la traine et le résultat de ce « Chat qui vient de l’espace » est déjà terriblement daté pour l’époque.

Quelques effets spéciaux dont ceux de « La Soupe aux Choux » n’ont rien à envier, une mise en scène plus que passe partout, un scénario aux maigres rebondissements et des acteurs d’un autre temps, font de ce film, une œuvre difficilement appréciable aujourd’hui pour les plus grands.

Passé cela, il faut malgré tout être indulgent. Le film d’adresse en priorité à nos chères têtes blondes et n’a pas d’autres prétentions que de distraire.

De ce point de vue, le film remplit correctement son contrat. C’est sans ennui que nous suivons les aventures de ce chat pas comme les autres. Les 95 minutes passent relativement tranquillement jusqu’au final un peu baclé et les enfants y trouveront facilement leur compte malgré un excès de pitreries parfois agaçant. Miaou…

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Chat qui Vient de l’Espace de Norman Tokar 1978 Exterminator

Le Chat qui Vient de l'Espace

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags:


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1