Comédie

Published on février 10th, 2014 | by Exterminator

0

Le Cerveau de Gérard Oury 1969

Avec : 

  • Jean-Paul Belmondo : Arthur Lespinasse
  • Bourvil : Anatole
  • David Niven : Col. Matthews
  • Eli Wallach : Frankie Scannapieco

Origine : France/Italie

Durée : 115 Min

A Londres, le cerveau, génial organisateur du fameux hold-up du train postal Glasgow-Londres, met au point un nouveau coup : l’attaque du train spécial transportant les fonds secrets de quatorze nations. Or, Arthur, un petit truand évadé de prison, a la même idée et se prépare à cambrioler le train…(Résumé : Source : cinemovies.fr)

Aujourd’hui encore, Gérard Oury fait des envieux. Non seulement car il a été et reste toujours le cinéaste populaire français de réference avec des comédies d’une qualité quasi inégalée mais aussi pour des records d’entrées que seuls Dany Boon avec ses « Ch’tis », « Intouchables » et le « Titanic » ont réussi à dépasser jusqu’à aujourd’hui.

En 1964, c’est 11 millions d’entrées pour « Le Corniaud ». Deux ans plus tard, c’est 17 Millions pour « La Grande Vadrouille ». Deux films qui consacrèrent définitivement Bourvil et Louis de Funès au rang de star. C’est donc tout naturellement que Oury décide à l’époque de passer à la vitesse supérieure avec une volonté, cette fois-ci, de s’ouvrir à l’international.
Outre son désormais complice Bourvil, il rappelle Jean Paul Belmondo avec qui il avait déja tourné dans « Un Drôle de Dimanche » et qu’il va entourer de deux stars internationales, Eli Wallach et David Niven pour l’adaptation cinématographique d’un fait divers réel, l’attaque du train postal Glasgow-Londres.

Un casting international qui engeandra quelques contraintes, comme un équilibrage des dialogues entre les quatres protagonistes. Oury dût aussi tourner chaque scène deux fois, en français et en anglais pour faciliter la vente du film à l’étranger.

Bénéficiant d’un budget conséquent, produit par Alain Poiré et distribué dans le monde par la Paramount, « Le Cerveau » avait de quoi marquer l’entrée du cinéma populaire français dans la cour internationale des grands.
Mais comme souvent, un film qui génère autant d’attente produit une relative déception et malheureusement, ce film ne déroge pas à la règle. Tout d’abord parce qu’il n’arrive pas à la cheville de ses prédécesseurs. Oury se perd ici dans une intrigue bancale, bourrée de clichés sensés faire rire les spectateurs étrangers et peine à choisir entre le film d’aventures et la comédie pure. Visiblement dépassé par l’ambitieuse entreprise, Oury a du mal à nous convaincre provoquant plus l’ennui que l’amusement. Il n’est pas le seul, tant le célèbre casting a l’air lui aussi de s’ennuyer malgré les déclarations de Oury sur le tournage qui confiait s’amuser comme un petit fou.

D’une durée de 2 heures, le film avance péniblement dans des situations souvent ratées et surtout, pas drôles. Tout y est tellement hénaurme dans le sens le plus exagéré du terme que plus le film avance, plus on a du mal à cacher son agassement devant les tentatives desespérément vaines de nous divertir.

Malgré le dépaysement (le film ayant été tourné entre Paris, Londres, New York et La Havre), Oury ne parvient donc pas à réitérer ses précedents « exploits ».
Sorti dans une version tronquée aux USA, le film sera un énorme échec et dépassera « seulement » les 5,5 millions d’entrées en France. C’est déja pas mal me direz vous mais cela reste une déception par rapport au « Corniaud » et « La Grande Vadrouille ».
Oury va heureusement vite se rattraper en retrouvant Louis de Funès pour le tournage de deux autres « classiques » que seront : « La Folie des Grandeurs » et « Rabbi Jacob ».

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Cerveau de Gérard Oury 1969 Exterminator

Le Cerveau

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1