Comédie

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Le Cave se Rebiffe de Gilles Grangier 1961

Avec : 

  • Jean Gabin : Le Dabe
  • Martine Carol : Solange Mideau
  • Bernard Blier : Charles Lepicard
  • Franck Villard : Eric Masson

Origine : France/Italie

Durée : 98 Min

Charles Lepicard, pour rembourser sa dette à l’égard d’un ancien proxénète, Éric Masson, lui propose, de lui concocter un gros coup de fausse monnaie. Mais le seul qui puisse mener à bien l’opération est Ferdinand Maréchal, dit «Le Dabe». Mais ce dernier s’est retiré des affaires et élève des chevaux à Caracas. « Le Dabe « se montre d’abord réticent mais fi nit par accepter et débarque à Paris, après quinze ans d’absence. (Source : Cinémotions.com)

L’année 1961 marque les nouvelles retrouvailles entre le réalisateur Gilles Grangier et Jean Gabin. Succédant chronologiquement à « Archimède le Clochard » et « les vieux de la Vieille », cette nouvelle comédie se devait de poursuivre la série de succès populaires en cours. Sans surprise, ce fut bien évidemment le cas.

C’est Grangier qui viendra proposer l’idée du « Cave » à Gabin,  tirée du roman d’Albert Simonin, l’auteur du fameux « Grisbi ». Gabin est immédiatement emballé et les deux hommes décident d’en confier l’adaptation à Audiard. Comme à son habitude, il ne se privera pas d’en tirer un scénario cousu sur mesure pour la star.

Avec une telle équipe, peu de chances d’avoir de mauvaises surprises et ce « cave » est effectivement une réussite. Non pas grâce à sa mise en scène plutôt plate et sans grande originalité, ni grâce non plus à son scénario classique qui malgré un twist final relevant un peu le tout, ne brille guère par son ingéniosité. C’est bien sûr grâce aux dialogues inoubliables d’Audiard et à une bande d’acteurs admirables que ce film se place aujourd’hui parmi les classiques de la comédie française.

Côté dialogues, les répliques d’anthologie se succèdent à un rythme effréné et on se délecte à chaque bon mot de ces pros de la gouaille. On retiendra bien sûr les inoubliables : « Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon ! » ou « Les bénéfices ça se divise, la réclusion ça s’additionne ! » ou encore « Faire confiance aux honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses ».  Et ceci n’est qu’une maigre compilation par rapport aux nombreux trésors dont regorge le film.

Que dire du casting…Gabin, Blier accompagnés de Martine Carol, Franck Villard ou Maurice Biraud, sans oublier Françoise Rosay ou Ginette Leclerc, difficile de faire fausse route. Aucun des rôles secondaires n’y ai négligé et apporte à l’ensemble une excellence d’un autre temps dans le jeu d’acteurs.

Sans ennui et surtout avec beaucoup de plaisir malgré quelques réserves exprimées plus haut, le film se suit avec une certaine nostalgie, celle d’un cinéma populaire intelligent et de qualité issu d’une époque où le cinéma était encore considéré comme un art et non comme un produit.

Extrait

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Cave se Rebiffe de Gilles Grangier 1961 Exterminator

La Cave se Rebiffe

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1