Comédie

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

L’Animal de Claude Zidi 1977

Avec : 

  • Jean-Paul Belmondo : Michel Gaucher/Bruno Ferrari
  • Raquel Welch : Jane Gardner
  • Charles Gérard : Hyacinthe
  • Aldo Maccione : Sergio Campanese

Origine : France

Durée : 95 Min

Michel Gauché (Jean-Paul Belmondo) est un cascadeur professionnel et travaille avec sa fiancée Jane (Raquel Welch) mais sa trop grande nonchalance leur vaut bientôt à tous deux un séjour à l’hôpital. Délaissé par les producteurs, Michel vit de petites combines, jusqu’au jour où on l’appelle pour doubler la vedette Bruno Ferrari (Jean-Paul Belmondo également) aux manières quelque peu efféminées, et dont Michel s’avère être le sosie craché. (Source : wikipedia.fr).

En ce milieu des années 70, cela faisait déjà quelque temps que le producteur Christian Fechner cherchait à faire un film avec Jean-Paul Belmondo. Plutôt habitué à travailler jusqu’alors avec Alexandre Mnouchkine, Bebel se laisse enfin convaincre par Michel Audiard d’accepter la proposition de Fechner, celle d’une comédie à très gros budget mise en scène par Claude Zidi. La star avait également envie à cette époque, de revenir vers un registre plus léger après deux films noirs tournés avec Henri Verneuil.

Pour lui donner la réplique, Fechner frappe un grand coup en engageant une autre star venue de Hollywood , la sculpturale Raquel Welch.

Le scénario signé Audiard/Zidi permet à Bebel d’interpréter un savoureux double rôle et d’enchainer les bons mots et les cascades à un rythme effréné. Des cascades qu’il assure une nouvelle fois lui-même non sans bobos. Si la collaboration avec la belle Raquel sera complice, le tournage ne sera pourtant pas de tout repos pour Belmondo qui se blessera de nombreuses fois. Une cheville foulée, une morsure de tigre, une entorse au genou… La star paye au prix fort ses nombreux exploits. Ces «efforts» seront tout de même récompensés par le public qui fera un triomphe au film, accumulant plus de 3,5 millions de spectateurs.

Il faut dire que Bebel ne se ménage pas ici pour satisfaire un large public en lui offrant un véritable numéro au coeur d’une sympathique satire du milieu du cinéma.

Les Audiard/Zidi en profitent également pour régler quelques comptes en mettant en lumière les gens de l’ombre tout en ridiculisant les pseudos vedettes du grand écran. Dommage que cette critique soit finalement trop inoffensive, peu à peu effacée par le ton résolument burlesque du film, vampirisé par l’omniprésence de Belmondo.

Restent quelques bons gags, de belles cascades et une énergie communicative qui font de cet «Animal», un divertissement tout à fait honorable.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
L’Animal de Claude Zidi 1977 Exterminator

L'Animal

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1