Drame

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

L’Amour Nu de Yannick Bellon 1981

Avec : 

  • Marlène Jobert : Claire
  • Jean-Michel Folon : Simon
  • Zorica Lozic : Olga
  • Georges Rouquier : Jean Lafaye

Origine : France

Durée : 95 Min

Ils se rencontrent, et c’est l’amour fou. Ils vivent ensemble une vie sans nuage. Lorsque Claire apprend qu’elle a au sein une petite boule inquiétante, elle entre dans l’univers angoissé des « malades ». Simon, océanographe part en mission pour deux mois. Lorsqu’il revient, rien ne peut lui faire comprendre la rupture que lui impose sa compagne… (Source : première.fr)

S’il faut bien avouer que le cinéma de Yannick Bellon manque souvent d’inspiration purement formelle, il faut tout de même lui reconnaitre le mérite d’aborder dans ses films, des thèmes particulièrement difficiles. La séparation, l’alcoolisme, le viol…

Dans «L’Amour Nu», la cinéaste nous dresse cette fois, le portrait d’une femme dynamique et indépendante qui en redécouvrant l’amour, apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein.

Une histoire inspirée du roman autobiographique de la comédienne Françoise Prévost «Ma Vie en Plus» qui raconte son propre combat contre la maladie dans le courant des années 70.

Pas simple de traiter un sujet aussi rude et anxiogène qui touche toujours des milliers de femmes, sans tomber dans quelques pièges. Et c’est ce que Yannick Bellon ne parviendra malheureusement pas à éviter ici.

Si elle s’abstient pourtant soigneusement du moindre effet mélodramatique (on n’est en effet, jamais ici dans le pathos), la cinéaste se perd dans une accumulation de clichés maladroits d’une naïveté confondante. Voir notamment la scène du bar avec Florent Pagny et sa «paire de loches» ou toutes ces longues séquences décrivant la relation naissante et pudique entre Marlène Jobert et Jean-Michel Folon qui sont monstrueusement caricaturales.

Reste heureusement une réflexion intéressante sur la vie et l’intégrité d’une femme qui ne baisse jamais les bras et se bat contre cette atteinte à sa féminité symbolisée par l’ablation de son sein.

Une réflexion soutenue par la magnifique interprétation de Marlène Jobert qui dégage un force et une émotion d’une extrême justesse. On appréciera aussi la sensibilité tout en pudeur et retenue de Jean-Michel Folon, grand artiste belge connu du grand public pour avoir créé l’inoubliable générique d’Antenne 2 dans les années 70 et comédien de talent à de très rares occasions.

«L’amour Nu» reste donc une relative déception, plombé par une mise en scène trop schématique et  quelques énormes défauts. Un certain nombre de spectateurs resteront assurément sur la touche et c’est bien dommage.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
L’Amour Nu de Yannick Bellon 1981 Exterminator

L'Amour Nu

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1