Policier - Thriller

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

L’Ambulance de Larry Cohen 1990

Avec : 

  • Eric Roberts : Josh Baker
  • James Earl Jones : Spencer
  • Megan Gallagher : Sandra Molloy
  • Red Buttons : Elias Zacharai

Origine : USA

Durée : 91 Min

À New-York, Josh Baker, un dessinateur de bandes dessinées, rencontre dans la rue une jeune femme dénommée Cheryl. Celle-ci, qui est diabétique, fait un malaise. Une ambulance, d’un modèle anormalement ancien, arrive alors pour l’amener à l’hôpital. Lorsque Josh se rend à l’hôpital, il découvre que Cheryl n’y est jamais entrée. Et pour cause, elle a en fait été kidnappée par un sadique ancien secouriste qui capture à bord de sa veille ambulance et torture des diabétiques. Josh part à la recherche de Cheryl (Source : wikipedia.fr).

Ce qu’il y a de bien avec Larry Cohen, c’est qu’il parvient toujours à rendre un minimum intéressant et crédible, une histoire totalement invraisemblable. Comment ? Par une traitement toujours satirique et décomplexé de scénariis qui ne manquent jamais de sous-textes subversifs.

Un an après l’improbable rencontre entre Bette Davis et Barbara Carrera dans le déjanté «Ma Belle-Mère est une Sorcière», Larry Cohen revient avec une hallucinante histoire d’ambulance qui kidnappe des diabétiques pour alimenter les expériences d’un docteur fou. De prime abord, ça sent le nanar à plein nez. Mais une nouvelle fois, le cinéaste (et grand scénariste) réussi le pari de nous offrir un thriller survitaminé à la sauce BD totalement fou et bourré d’humour noir.

Encore une fois, Larry Cohen réussit à transformer un produit typique de la série B en quelque chose de réellement excitant et très agréable à regarder. Et malgré une gout très prononcé pour la dérision, le film garde tout de même une part de mystère autour du thème très sérieux des expériences médicales.

On a rarement vu Eric Roberts aussi déchainé, gesticulant sans arrêt et s’amusant visiblement ici comme un petit fou. Fashion Police Alert ! Si l’acteur fait un sans faute au niveau de l’interprétation, ce n’est pas vraiment le cas pour son look. En plus de fringues trop grandes pour lui, Il affublé ici d’une hilarante coupe de cheveux d’un autre temps, absolument ridicule.

Quel plaisir de retrouver à ses côtés le grand James Earl Jones en flic mâchouilleur compulsif de chewing-gum absolument jubilatoire. Les cinéphiles et Bdphile les plus ardus reconnaitront Red Buttons (l’un des plus grands humoristes américains de l’après-guerre) et surtout Stan Lee, le boss des comics Marvel qui fait ici, sa première apparition cinématographique.

A la fois rythmée et sardonique, cette «Ambulance» fera certainement le bonheur des bisseux les plus aigris.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
L’Ambulance de Larry Cohen 1990 Exterminator

L'Ambulance

Notre Avis

Summary:

3.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1