Policier - Thriller

Published on février 3rd, 2014 | by Exterminator

0

La Queue du Scorpion de Sergio Martino 1971

Avec : 

  • George Hilton : Peter Lynch
  • Anita Strindberg : Cléo Dupont
  • Alberto de Mendoza : John Stanley
  • Ida Galli : Lisa Baumer

Origine : Italie

Durée : 90 Min 

Lisa Baumer et son mari vivent à Londres ; alors que Lisa s’ennuit, lui voyage à travers le monde pour raison d’affaire. Alors qu’elle est au lit avec l’un de ses amants, Lisa apprend que son mari vient de périr dans un crash aérien, laissant derrière lui une assurance vie de un million de dollars. (Résumé : Source : Horreur.com)

Le bénéficiaire étant son épouse, celle-ci se déplacera jusqu’en Grèce, pays où son mari avait contracté l’assurance en question. Refusant le virement banquaire, Lisa y préfèrera de l’argent comptant… Argent qui a tôt fait de disparaître alors que la veuve est assassinée.

S’ensuit alors une enquête menée par trois partis différents : la police, l’agent de l’assurance et une journaliste française à l’affût du scoop de sa vie…

Si il y a un genre propre au cinéma populaire italien, c’est bien le Giallo. Mélant polar, horreur et érotisme, le genre nous a donné quelques chef d’oeuvres signés Argento ou Bava. Souvenons nous de « Suspira » ou « Six femmes pour l’Assassin «  parmi tant d’autres.

Sergio Martino, qui n’a pas toujours été très à l’aise dans les divers genres qu’il a touché, est ici dans son élément et nous livre un giallo de toute beauté.

Ici, tout se joue autour d’une longue et palpitante traque où se mêlent de nombreuses fausses pistes et de non moins nombreux suspects sur fond d’espionnage et contre-espionnage.

Si on peut reprocher à Martino de donner parfois à son film, un ton humoristique qui peut s’avérer assez déroutant, le cinéaste nous offre tout de même de nombreuses et impressionnantes scènes sanglantes, magnifiquement mises en scène, avec quelques excès gores du plus bel effet (Aucun détail ne nous est épargné).

D’une qualité technique indéniable, le film bénéficie d’une superbe photographie (chose récurrente dans le cinéma de genre italien de l’époque), des cadrages surprenants et inventifs (notamment une scène d’interrogatoire filmée à 90°) sublimés pour un scénario qui nous tient en haleine durant 90 minutes. Les codes du genre (Meurtres violents, multiplications de pistes et de suspects, révélation surprise) sont respectés et le final bien amené. A découvrir ou redécouvrir sans modération.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
La Queue du Scorpion de Sergio Martino 1971 Exterminator

La Queue du Scorpion

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1