Drame Affiche La Nuit Américaine de François Truffaut 1973

Published on février 16th, 2014 | by Exterminator

0

La Nuit Américaine de François Truffaut 1973

Avec : 

  • François Truffaut : Ferrand
  • Jacqueline Bisset : Julie
  • Jean-Pierre Léaud : Alphonse
  • Jean-Pierre Aumont : Alexandre

Origine : France/Italie

Durée : 115 Min

Splendeurs et misères d’une équipe de tournage aux studios de la Victorine à Nice, le temps de la conception d’un film vu par un des maîtres du cinéma français. (Source : première.fr).

Après deux échecs commerciaux assez retentissants («Les Deux Anglaises et le Continent» et «Une Belle Fille comme Toi»), François Truffaut va prendre tout le monde à contre pied et se consacrer à un long métrage singulier, décrivant la vie d’un tournage. Un film sur le cinéma, sur ce petit monde qui fait fantasmer beaucoup de monde mais que peu connaissent réellement.

Pas un documentaire, non… Mais une chronique riche et détaillée sur l’envers du décor. Une façon pour Truffaut de partager avec les spectateurs, une partie de sa vie et son amour du cinéma.

Le cinéaste va ainsi se servir de sa propre expérience pour coller au mieux à la réalité car même si ce film est une fiction, tout ce qui s’y passe est selon Truffaut, totalement réel. Un souci d’authenticité qui va le pousser à jouer lui-même le rôle central du réalisateur. Celui qui, plus que tous, est au coeur de toutes les attentions. Celui qui doit constamment décider, choisir, trancher. Celui qui doit faire face et souvent seul, aux imprévus. Celui qui doit gérer les égos, les états d’âmes, les faiblesses de ses acteurs, comme ceux de son équipe… Bref, celui sur lequel pèse l’entière responsabilité de la réussite ou de l’échec du film.

En voulant montrer la vérité à tous, Truffaut engage donc un inexorable processus de démythification. Car oui, la vie d’un tournage n’est jamais rose et le cinéaste ne nous cache rien (ou presque) de la difficulté de faire du cinéma. Il nous montre surtout que derrière le miroir, il y a des gens comme les autres, qui ont les mêmes soucis, les mêmes problèmes que nous tous.

Sans surprises, le film est brillant. Truffaut n’embellie, ni n’esquinte ce petit monde à part. Il nous l’expose tout simplement avec beaucoup de justesse et d’humour (voir les nombreuses références et autres clins d’oeil qui jalonnent le film). Le plaisir qu’il prend (et les autres acteurs avec lui) à nous montrer la face cachée – devant et derrière la caméra – est perceptible et absolument communicatif.

Mention spéciale à Valentina Cortese, tout bonnement géniale.

Ce film sera celui de la consécration internationale pour Truffaut qui obtiendra l’Oscar du meilleur film étranger et le prix des critiques américains. La plus importante des récompenses viendra du public qui fera de cette «Nuit Américaine», un véritable succès.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
La Nuit Américaine de François Truffaut 1973 Exterminator

La Nuit Américaine

Notre Avis

Summary:

4.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1