Comédie

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

La Dilettante de Pascal Thomas 1998

Avec : 

  • Catherine Frot : Pierette Dumortier
  • Sébastien Cotterot : Eric
  • Barbara Schulz : Nathalie Dumortier
  • Christian Morin : Edmond Robert

Origine : France

Durée : 118 Min

Pierrette Dumortier, femme de caractère mais velléitaire et sans défense contre l’ennui, décide un beau jour de tout quitter, amant, relations, fortune et Neuchatel pour retourner à Paris. Elle s’installe dans le studio de son fils, plus surpris que ravi, quelque part en banlieue. Comment cette femme indépendante va-t-elle s’y prendre pour trouver une nouvelle vie, entre une passion subite pour un prêtre médiatique et une liaison avec un antiquaire qui la mènera en prison? (source : Allo ciné)

Avant de se consacrer à l’adaptation de nouvelles d’Agatha Christie, Pascal Thomas s’est toujours évertué à donner un coup d’air frais à la comédie française sur chacune de ses productions.

Du « Chaud Lapin » aux « Maris, les Femmes, les Amants », en passant par « Les Zozos », le cinéaste s’est toujours penché sur des personnages à la fois insolites et terriblement en manque de quelque chose.

On est donc pas surpris de le voir nous offrir ici le portrait d’une femme pas comme les autres, volatile, insatisfaite et irresponsable…une dilettante comme la qualifie sa fille.

C’est Catherine Frot, véritablement révélée par « Un Air de Famille » de Klapisch deux ans plus tôt, qui incarne avec fougue et justesse, cette femme qui ne se soucie pas de ce qui l’entoure et qui prend tout avec une certaine légèreté, désarçonnant toutes les personnes proches ou non, qu’elle croise.

Pascal Thomas nous propose donc de suivre une page de la vie de cette femme qui ne tient pas en place.

Le problème ici est que la désinvolture de cette femme contraste avec la touffeur de la mise en scène. Lent et poussif, le film semble venir d’un autre temps.

Scindé en deux parties déséquilibrées, le récit s’essouffle assez vite à l’image de Catherine Frot, plus empruntée dans la seconde moitié. Toutes les situations comiques chères au réalisateur, sont désamorcées par la lourdeur de ses dialogues et c’est, paradoxalement l’excellente galerie de seconds rôles qui va nous permettre de ne pas décrocher.

On saluera les performances de Jean François Balmer, Didier Bezace et surtout Odette Laure absolument géniale.

SI l’approche du personnage et la performance de Catherine Frot restent notables, Pascal Thomas se prend un peu les pieds dans le tapis, dépassé par l’énergie débordante de son héroïne.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
La Dilettante de Pascal Thomas 1998 Exterminator

La Dilettante

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1