Fantastique - SF

Published on février 16th, 2014 | by Exterminator

0

Krull de Peter Yates 1983

Avec : 

  • Ken Marshall : Colwyn
  • Lysette Anthony : Lyssa
  • Freddie Jones : Ynyr
  • Alun Armstrong : Torquil

Origine : UK/USA

Durée : 118 Min

Les épousailles de Colwyn, fils du roi Turold et de Lyssa, fille du roi Eirig, prévues pour réunir les deux royaumes, ne sont pas du goût de la Bête, cachée dans la Forteresse Noire qui fait enlever la belle. Mais son fiancé, aidé du cyclope et de toute une bande de rebelles, délivrera sa bien-aimée. (Source : wikipedia.fr).

Prenez la trame du «Seigneur des Anneaux», ajoutez-y une bonne grosse dose de «Star Wars», un soupçon d’ «Excalibur» et vous obtiendrez le scénario paresseux de ce nanar de luxe.

Présenté en compétition au festival d’Avoriaz édition 84, ce film fut à l’évidence produit pour surfer sur la vague de l’Heroic Fantasy (sous-genre inspiré de la bande dessinée et littérature fantastique) qui venait alors de s’abattre sur les grands écrans du monde entier. «Conan le Barbare», «Dar l’Invincible», «L’Epée Sauvage»…, le studio «Columbia» ne pouvait pas passer à côté d’une telle «mode» et décide d’investir une somme conséquente pour la réalisation de ce film écrit par Stanford Sherman. Une somme qui en fera l’un des films les plus chers de l’histoire à cette époque. 23 immenses décors seront construits dans les célèbres studios anglais de Pinewood pour donner corps à un univers et des personnages qui rappellent étrangement ceux de J.R.R Tolkien.

C’est le réalisateur Peter Yates qui sera choisi pour diriger cette gigantesque entreprise, un véritable touche à tout doublé d’un solide artisan. On lui doit notamment le célèbre «Bullit», «Les Grands Fonds» ou «L’Oeil du Témoin». Et pourtant…

Près de 30 ans après sa sortie, difficile d’être indulgent devant ce film kitchissime aux effets spéciaux totalement dépassés et surtout parfaitement insignifiant. Que dire des personnages, tous insipides voire ridicules (le magicien et le cyclope), à commencer par notre héros au brushing parfait incarné par un Ken Marshall au charisme d’une huitre.

Yates visiblement peu inspiré par le genre, ne parvient à aucun moment à donner une consistance, de l’émotion, un souffle épique à ce récit conventionnel destiné à un jeune public. Pas de sous-textes, ni de message, il n’y a absolument rien ici à retenir de ce véritable navet d’un vide et d’une ringardise absolus. Seule et unique curiosité, ce film marque l’une des premières apparitions de Liam Neeson au cinéma. C’est bien sûr, largement insuffisant. Le public de l’époque ne s’est d’ailleurs pas trompé, le film fut un énorme bide, largement mérité.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Krull de Peter Yates 1983 Exterminator

Krull

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1