Policier - Thriller

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Kinjite, Sujets Tabous de Jack Lee Thompson 1989

Avec : 

  • Charles Bronson : Lieutenant Crowe
  • Perry Lopez : Eddie Rios
  • Juan Fernandez : Duke
  • James Pax : Hiroshi Hada

Origine : USA

Durée : 97 Min

L’inspecteur Crowe, un homme réputé pour son tempérament et ses interventions musclés, traque Duke, le chef d’un réseau de pédophiles qui pousse des jeunes filles sur le trottoir. Lui-même père d’une adolescente envers qui il est très protecteur, Crowe se jette à corps perdu dans l’affaire d’un riche industriel japonais qui en appelle à son aide lorsque Duke s’en prend à sa fille (Source : allociné).

Ce film marque la neuvième et dernière collaboration entre Charles Bronson et le réalisateur Jack Lee Thompson. Toujours sous le joug de la Cannon, les deux hommes n’ont d’autre choix que de nous offrir une énième histoire de flic justicier au doux parfum réac voire raciste. Tant que ça marche, pourquoi s’en priver…

Le scénario pousse même le bouchon encore plus loin en prônant maladroitement un retour à des valeurs ultra-conservatrices particulièrement glaçantes.

Comment ? En assimilant la sexualité à la prostitution, le fantasme au viol, la fête au vice et à la drogue… Bref, rentre chez toi, reste chaste et tais toi, sinon tu risques de tomber sur un dépravé particulièrement vicieux et dangereux.

Que dire du portrait ouvertement xénophobe de ces envahisseurs japonais qui dilapident tout le patrimoine américain sans aucune impunité… (Voir la scène hallucinante où Bronson braille en pleine rue sur un groupe de riches nippons).

On l’aura compris, «Kinjite» n’est pas vraiment un exemple de tolérance et de finesse.

Pour le reste, on retrouve donc Papy Bronson (67 ans au moment du tournage) faire cette fois-ci la chasse à un proxénète pédophile particulièrement dégueulasse qui a kidnappé la fille d’un homme d’affaire japonais singulièrement débauché.

Une histoire des plus banales emballée avec paresse (on ne compte plus les faux raccords) par un Jack Lee Thomson déjà en pré-retraite.

On s’ennuie en effet, assez vite devant ce qui ressemble à un mauvais téléfilm où tous les acteurs semblent jouer sous Tranxen. Pas de tension, encore moins d’action, difficile de trouver un quelconque intérêt à cette purge léthargique et indigeste.

Ca sent déjà la fin des haricots pour un Bronson visiblement fatigué par ce ramassis de bêtises. Il n’est pas le seul.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Kinjite, Sujets Tabous de Jack Lee Thompson 1989 Exterminator

Kinjite, Sujets Tabous

Notre Avis

Summary:

1.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1