Action - Aventure

Published on février 8th, 2014 | by Exterminator

0

John Rambo de Sylvester Stallone 2007

Avec : 

  • Sylvester Stallone : John Rambo
  • Julie Benz : Sarah
  • Matthew Marsden : School Boy
  • Graham MsTavish : Lewis

Origine : USA

Durée : 92 Min

John Rambo s’est retiré dans le nord de la Thaïlande, où il mène une existence simple dans les montagnes. Il pêche et capture des serpents venimeux pour les vendre, et se tient à l’écart de la guerre civile qui fait rage non loin de là, sur la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar – l’ancienne Birmanie.
La violence du monde le rattrape lorsque des volontaires humanitaires menés par Sarah et Michael Burnett viennent le trouver pour qu’il les guide jusqu’à un camp de réfugiés auquel ils veulent apporter une aide médicale. Rambo finit par accepter et leur fait remonter le fleuve, jusqu’à l’autre côté de la frontière.
Deux semaines plus tard, le pasteur Arthur Marsh lui apprend que les volontaires ne sont pas revenus et que les ambassades refusent de l’aider à les retrouver. Ancien soldat d’élite américain, traumatisé par le Vietnam, Rambo a beau rejeter la violence et le conflit, il sait mieux que personne ce qu’il faut faire dans ce genre de situation…(Résume : Source : cinemovies.fr)

Le héros de l’Amérique Réaganienne est de retour !!! En ces temps d’insécurité mondiale, de conservatisme américain et de retour à des valeurs assez douteuses, on peut encore s’étonner que Rambo pointe aussi tard le bout de son nez dans cette atmosphère qui lui est plutôt favorable. Cela faisait presque 20 ans qu’on avait laissé John, rentré en Thailande après avoir sauvé son ami colonel (interprété par le regretté Richard Crenna) des mains des méchants russes envahisseurs en Afghanistan….Toute une autre époque…

Les choses ont bien changées, sauf pour John Rambo qui vit toujours en ermite au fin fond de la Thailande, en train de tâter du cobra. C’est le bordel dans la Birmanie voisine avec l’armée au pouvoir qui massacre par lots, les opposants au régime. Un petit groupe de prêcheurs de foi demande à John de les y conduire par voie fluviale pour y emmener des médicaments et apporter la parole de Dieu. La propagande Bushienne est donc bien en marche. Bien sûr, après avoir refusé puis accepté après insistance de la seule femme du groupe, Rambo les y emmènent avant qu’ils ne se fassent attraper rapidement par l’armée Birmane. Accompagné d’un groupe de mercenaires, John va donc aller les chercher. Voila toute l’histoire de ce retour tant attendu des fans du héros de l’Amérique, le plus mal jugé du cinéma. En effet, on a trop souvent réduit John Rambo a un soldat bourrin, machine à zigouiller du Viet, sans cervelle, icône d’une Amérique débile et omnipotente. Il suffit de revoir le premier film pour comprendre qu’il n’en est rien. En plus d’être un excellent film, le premier opus est une véritable réflexion sur le retour des vétérans de guerre au pays, abandonnés par leur hiérarchie qui n’a plus besoin d’eux, et confrontés à un retour à une vie qui ne pourra plus jamais être comme avant. La guerre du Vietnam a rendu son compte de traumatisés, suicidaires, voire psychopathes, comme la guerre en Irak est a également rendu.

John Rambo est l’un de ces soldats désabusés, qui a tué, s’est battu pour son pays et qui est abandonné à son propre sort, une fois la guerre finie. C’est juste un homme en pleine crise d’identité que l’on retrouve une nouvelle fois ici, toujours a chercher un but à ce qui lui reste de vie… jusqu’à l’arrivée de ce groupe de prêcheurs. Se battre pour une cause, voila ce qui le rend vivant.

En ce qui concerne ce film, on se réjouit à coup sûr de retrouver notre John, encore en bonne forme, comme le prouve sa première rencontre avec des pirates birmans. Après, le déroulement du film est assez classique, le scénario est quant même assez simple voire simpliste, nous rappelant bon nombres de séquences vues dans le second et troisième opus, à une différence près : l’extrême violence qui se dégage des scènes d’actions. L’attaque du village par l’armée birmane est l’une des plus violentes jamais vue au cinéma. Pour le reste, on est donc pas trop dépaysé, la réalisation de Stallone est nerveuse et énergique, il sait instaurer une tension et un suspens de manière efficace, faisant passer le film a une vitesse rapide, voire trop rapide. On est en effet un poil déçu que le film se termine si tôt, car même si le dernier quart d’heure est une boucherie sans nom, le film aurait mérité plus de profondeur et de réflexion. On aurait aussi aimé que le personnage central, celui que l’on est venu voir, soit moins effacé. Même si John Rambo n’est pas l’homme le plus bavard du monde, il est ici, particulièrement discret. Certainement une volonté de détruire l’image de sur-homme indestructible qui n’a besoin de personne, qui le poursuit. C’est quand même dommage.

Au final, le retour de John Rambo est tout ce qu’il y a de positif, effaçant les délires des seconds et troisièmes opus, tout en restant un bon gros action movie, gore , violent et efficace, loin d’être politiquement correct. Ca défoule !!!!

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
John Rambo de Sylvester Stallone 2007 Exterminator

John Rambo

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1