Comédie

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Il faut Vivre Dangereusement de Charles Makovski 1975

Avec : 

  • Annie Girardot : Léone
  • Claude Brasseur : Richard Diquet
  • Sydne Rome : Lorraine
  • Hans Christian Blech : Ritter

Origine : USA

Durée : 105 Min

En pleine nuit, dans un train, un mystérieux personnage assassine un homme et dépose, dans sa poche de veston, un sachet de drogue avant de projeter son cadavre sur le ballast. Détective privé, Richard Diquet, ex-inspecteur de police, est surpris à l’annonce de la mort d’Edouard Lory, son ancien collègue, dont le meurtre est considéré comme un règlement de compte entre trafiquants. Pour l’heure, Diquet accumule les preuves pour un certain Ritter persuadé de l’infidélité de sa femme. Après quelques déboires dans un restaurant et le soudain détachement de Ritter pour l’affaire, Diquet comprend qu’il a été testé et que l’on a voulu mettre son efficacité à l’épreuve. Un peu plus tard, en effet, Ritter lui présente son ami Murdoc pour lequel il devra travailler à présent. Une nouvelle fois Diquet doit suivre et épier les moindres mouvements d’une jeune et jolie femme, la maîtresse de Murdoc: Lorraine. Les filatures et les « planques » font bientôt apparaître l’infortune de Murdoc; Lorraine rencontre fréquemment le célèbre industriel Germain Badinguet dans une maison close luxueuse. Grâce à une ancienne relation, mais surtout au flair de Léone, avec laquelle il vit en pleine harmonie, Diquet découvre alors que Murdoc et Badinguet sont frères et qu’ils se détestent à présent à cause d’un énorme diamant qu’ils convoitent. (résumé : ciné ressources)

Reprenant et appliquant la célèbre citation de Nietzsche, Nelly Kaplan et Claude Makovski se risquent ici pour la première fois à la comédie policière.  Un genre difficile, souvent ultra codifié qui mal maitrisé, peut facilement devenir vite lourdingue.

A cette époque, la France a la chance d’avoir une génération d’acteurs qui à eux seuls, permettent de sauver du naufrage, beaucoup de films plus que moyens ou simplement de porter vers le haut, un scénario léger et confus comme c’est le cas pour le présent film.

En tête d’affiche, nous avons ici deux poids lourds du cinéma français des années 70 : Claude Brasseur et Annie Girardot au cœur d’un film « drôle, chaleureux et plein de suspense » comme l’a décrit à l’époque le réalisateur.

Malgré donc une intrigue rocambolesque et confuse qui risque à tout moment de nous faire décrocher, le film se laisse tout de même suivre grâce à son duo de comédiens, visiblement heureux d’être là, nous faisant partager une fraicheur et une simplicité non feinte avec beaucoup d’humour.

Grâce à leur entrain, ils nous font passer la pilule d’un scénario virant parfois vers le grotesque et l’absurde. Pas grave, car on est tellement happé par l’énergie des deux comédiens (Girardot y est absolument géniale) que tout passe.

A côté d’eux, l’insipide égérie américaine du cinéma français de l’époque, Sydne Rome fait pâle figure. Heureusement, il subsiste quelques seconds rôles amusants eux aussi comme l’un des anciens complices de Coluche, le fameux Bouboule…

Si ce n’est pas le film du siècle, loin de là, ce film sans prétention se regarde avec un certain plaisir de voir évoluer ces comédiens qui manquent tant au cinéma du 21ème siècle.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Il faut Vivre Dangereusement de Charles Makovski 1975 Exterminator

Il faut Vivre Dangereusement

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1