Horreur

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Halloween II de Rob Zombie 2009

Avec : 

  • Malcom McDowell : Dr Loomis
  • Scout Taylor-Compton : Laurie Strode
  • Tyler Mane : Michael Myers
  • Sheri Moon Zombie : Deborah Myers

Origine : USA

Durée : 120 Min

Michael Myers est un tueur psychopathe. Depuis ses dix ans, il croupit dans un asile psychiatrique. Devenu adulte, il n’a qu’une obsession : retrouver sa sœur Laurie. Échappé de l’asile, plus sauvage et terrifiant que jamais, Michael entame une traque jalonnée de cadavres… (Source : allociné.fr)

C’est au cours du trentième anniversaire de la Terror Convention que le producteur Malek Akkad annonce officiellement, la mise en chantier d’une suite au remake de «Halloween» sorti en 2007. Si la paire frenchy Julien Maury et Alexandre Bustillo est un temps pressentie pour réaliser cette séquelle, Rob Zombie accepte finalement après de âpres négociations, de rempiler. Le cinéaste destroy explique alors vouloir se détacher de l’univers construit par John Carpenter et proposer quelque chose de totalement nouveau.

Akkad est d’accord, tellement content d’avoir pu convaincre Zombie de revenir.

Le réalisateur veut proposer un film plus violent et réaliste en se concentrant davantage sur les liens familiaux et psychologiques de Laurie Strode et Michael Myers.

Pourquoi pas. Mais à trop vouloir s’éloigner de l’essence même de la franchise «Halloween», ne risque t’il pas de trahir le personnage de Big John et de décevoir les fans du mythique croquemitaine ?

Pendant les 20 premières minutes, on ne se pose pas vraiment la question. Cette séquelle démarre exactement là où le précédent film s’était arrêté. Myers ayant survécu, il poursuit inexorablement sa traque pour tenter d’éliminer Laurie dans l’hôpital où elle a été transportée.

Si cette introduction particulièrement violente reste efficace, elle n’apporte rien de bien nouveau.

Et puis… Paf ! Zombie change alors brutalement de direction et part dans une ambiance mystico-gothique tout à fait déroutante et particulièrement blasphématoire par rapport à la franchise originale.

Myers a perdu son masque, erre comme un clochard dans les champs et commence à avoir des visions. Le Dr Loomis est devenu un écrivain arriviste profitant de son passé de thérapeute avec Myers pour se faire une réputation. Laurie devient elle, une ado psycho-goth de plus en plus incontrôlable qui développe des liens télépathiques avec son grand frère.

Si cette nouvelle approche peut être surprenante, voire déstabilisante, elle s’explique rapidement comme le début d’un processus héréditaire totalement écarté jusqu’alors.

Elle est là la nouveauté voulue par Zombie.

Une bonne idée ? Peut-être mais encore fallait-il que le réalisateur ne bâcle pas autant sa construction.

Entre des effets de mise en scène particulièrement agaçants, la multiplication de pistes inutiles (tout ce qui touche notamment à Loomis est une catastrophe) et une caractérisation des personnages singulièrement ratée, Zombie se perd dans un gloubiboulga indigeste qui finit par nous désespérer.

Et même si cette séquelle s’en éloigne définitivement, l’ombre du chef d’oeuvre de Big John reste finalement bien trop pesante pour réellement apprécier cette totale relecture.

Un coup dans l’eau.

A noter que le director’s cut propose quelques scènes supplémentaires et un final un poil différent qui ne changent en rien cette impression globalement négative.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Halloween II de Rob Zombie 2009 Exterminator

Halloween II

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1