Horreur

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Frogs de George McCowan 1972

Avec : 

  • Sam Elliott : Pickett Smith
  • Joan Van Ark : Karen Crockett
  • Ray Milland : Jason Crockett
  • Adam Roarke : Clint Crockett

Origine : USA

Durée : 91 Min

Jason Crockett, le patriarche d’une large famille, a invité tous les siens pour fêter son anniversaire sur son île privée dans le Sud des Etats-Unis. Dès le début, l’atmosphère est étrange et tendue. Des grenouilles surdimensionnées et de curieux reptiles apparaissent à proximité de la propriété en grand nombre et menacent bientôt la vie des Crockett ….. (Source : cinefiches.com)

En ce début des années 70, un sous-genre du cinéma d’exploitation fait son retour sur les grands écrans : L’Eco-Horror (ou Natural Horror).

Oublié depuis les années 50 malgré la tentative d’Alfred Hitchcock en 1963 avec ses fameux «Oiseaux», le thème de la revanche de la nature sur l’homme revient en effet, à la mode à l’aube des 70‘s avec le début des mouvements écologistes.

Le succès de «Willard» en 1971, long métrage mettant en scène un jeune garçon contrôlant une horde de rats particulièrement agressifs lança donc une longue série de films d‘épouvante autour de cette question plus que jamais d’actualité.

L’année suivante va voir débarquer sur les écrans, ce «Frogs» («Crapauds» pour l’exploitation cinéma française) , exploitant donc les thèmes environnementaux au travers de cette vengeance de batraciens (aidés par une horde serpents, lézards et autres crocodiles) contre la famille d’un riche industriel pollueur, en retraite dans sa belle demeure de Floride.

Doté d’un budget des plus ridicules, le film est malheureusement loin d’être une réussite.

Le réalisateur obligé de privilégier l’atmosphère aux effets chocs, n’exploite jamais la question écologique. Pire, il ne se passe quasiment rien pendant toute le durée du film. Le spectateur est contraint à suivre le portrait d’une galerie de personnages insignifiants astreint d’obéir aux ordres du vieux patriarche qui refuse de voir que la menace guette.

On s’ennuie ferme devant cette purge soporifique et ce ne sont pas les quelques scènes d’attaques qui sauveront le film du naufrage. Les bestioles bien inoffensives, filmées avec un certain amateurisme, n’ont définitivement rien d’effrayant et les ridicules gesticulations des humains attaqués (souvent en hors champs, faute de moyens) prêtent à rire.

Seul le personnage de Sam Elliot apporte un minimum de consistance à ce néant filmique mais c’est bien insuffisant.

Ne vous fiez pas à son l’affiche trompeuse, «Frogs» n’est finalement qu’un nanar inoffensif, ennuyeux, sans intérêt et mis en scène sans aucun talent.

A fuir !

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Frogs de George McCowan 1972 Exterminator

Frogs

Notre Avis

Summary:

1


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1