Fantastique - SF

Published on février 16th, 2014 | by Exterminator

0

Fréquence Interdite de Gregory Hoblit 2000

Avec : 

  • Dennis Quaid : Frank Sullivan
  • Jim Caviezel : John Sullivan
  • Shawn Doyle : Jack Shepard
  • Elizabeth Mitchell : Julia Sullivan

Origine : USA

Durée : 118 Min

Un accident atmosphérique permet à un homme de communiquer avec son père qui est décédé trente ans plus tôt… et donc de l’avertir d’éviter l’incendie dans lequel il avait péri… Mais changer le cours de l’histoire ne va pas sans mal : père et fils doivent continuer de s’aider d’un bout à l’autre des 30 ans de distance.
Octobre 1999. John Sullivan est inspecteur de police de la ville de New-York. Sa petite amie le quitte et l’anniversaire de la mort de son père, Frank, approche. Pompier de la ville, il est mort dans un incendie d’un immeuble désaffecté 30 ans plus tôt en octobre 1969. Après avoir reçu la visite de son meilleur ami Gordo et de son fils, John met en marche un radio-emetteur retrouvé dans une malle contenant les affaires du défunt. Par une nuit illuminée d’aurore boréale et d’éclairs magnétiques, le policier met en route la radio et communique avec un homme. Mais il ne va pas tarder à comprendre qu’il communique avec Frank, quelques jours avant sa mort. John va avertir son père de l’incendie dans lequel il a péri… (Source : wikipedia.fr).

Cela faisait déjà quelques années que le scénario de ce film trainait sur le bureau de Bob Shaye, patron du studio NewLine, avant qu’il ne débarque enfin sur les écrans au coeur de l’année 2000. Le réalisateur finlandais Renny Harlin fut un temps pressenti pour mettre en scène cette histoire originale et excitante avec Sylvester Stallone en tête d’affiche mais les exigences salariales trop élevées de la star mirent provisoirement fin à la pré-production. Alors que le projet s’enlise (Shaye ne parvenant pas à boucler le casting), c’est finalement Gregory Hoblit, tout juste auréolé à cette époque par le succès de son «Témoin du Mal» avec Denzel Washington, et l’acteur Dennis Quaid qui permettront à ce film de voir le jour. Le tournage acté, Jim Caviezel et Elizabeth Mitchell viennent rapidement compléter la distribution. Le réalisateur va alors légèrement modifier le scénario, ajoutant une certaine dose de «réalité» qui faisait défaut dans le script original.

Thriller fantastique construit autour du voyage fantasmé dans le temps, «Fréquence Interdite» cache finalement une très belle description des relations souvent compliquées père-fils. John a la chance ici de pouvoir (re)construire un lien brisé depuis plus de trente ans avec un père trop tôt disparu et par conséquence, de se (re)construire, de changer leur propre histoire. Mais en modifiant le cours de leurs vies (le fameux changement du continuum espace temps, cher au doc Brown de «Retour vers le Futur), des répercussions malheureuses vont apparaitre.

On l’aura compris, le film se scinde donc en deux parties distinctes, l’une jouant clairement la carte de l’émotion, l’autre celle du polar. Les deux hommes vont en effet devoir par la suite, collaborer à distance «temporelle» pour résoudre une affaire de tueur en série.

Si Hoblit tire parfois un peu trop sur la corde sensible (on frôle souvent la pure mièvrerie), le réalisateur réussit tout de même le lien entre ces 2 parties, finalement parfaitement complémentaires. Au final, on ne s’ennuie pas une seconde devant ce film singulier porté par un excellent casting. Dennis Quaid joue indéniablement ici, l’un de ses meilleurs rôles.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Fréquence Interdite de Gregory Hoblit 2000 Exterminator

Fréquence Interdite

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1