Horreur

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Freddy Contre Jason de Ronny Yu 2003

Avec : 

  • Robert Englund : Freddy Krueger
  • Ken Kirzinger : Jason Voorhees
  • Kelly Rowland : Kia Waterson
  • Monica Keena : Lori Campbell

Origine : USA/Canada/Italie

Durée : 97 Min

Voilà bien longtemps que Freddy ne hante plus les nuits des jeunes de Elm Street. Les drogues secrètement administrées aux adolescents par leurs parents empêchent tous les cauchemars et le condamnent à l’impuissance. Pourtant, non loin de là, l’instrument de sa vengeance attend… Jason, le tueur maniaque enterré, n’est pas tout à fait mort. Freddy le sait et décide de pénétrer son esprit. Il va faire de lui le bras armé de son terrifiant retour. Bientôt, Elm Street redevient un enfer. La jeune Lori Campbell et ses amis voient les morts violentes se multiplier autour d’eux. Entre Freddy et Jason, c’est à celui qui saisira ses victimes le plus rapidement. Très vite, ils deviennent concurrents. L’affrontement est inévitable. Lequel des deux monstres triomphera ? Nul ne le sait. Une chose est certaine : si certains survivent à ce choc, ils n’oublieront jamais… (Résumé : Source : cinemovies.fr)

Cela faisait longtemps qu’on l’attendait cette rencontre au sommet sur grand écran. Un projet qui faisait saliver tous les geeks de la terre depuis presque 20 ans, date de la première rumeur d’un long métrage commun pour relancer les deux franchises qui, déjà à l’époque, commençait à s’essouffler. Problème : les droits des deux sagas n’appartenaient pas aux mêmes studios. Jason étant la propriété de la Paramount, Freddy celui de la New Line, le projet avait peu de chance de voir le jour. Mais au début des années 90, la donne allait changer.

La Paramount, désireuse de se débarrasser de son tueur au masque de hockey, revend les droits à la New Line après un 8ème opus plus que décevant. Le projet est donc réactivé en parallèle de la poursuite respective des deux sagas. Mais d’écriture en réécriture et faute d’une conjoncture peu favorable pendant un temps, le film ne vit réellement le jour qu’en 2003, profitant d’un retour à la mode du slasher initié par le succès de « Scream » réalisé par le « père » de Freddy, Wes Craven

C’est donc avec une impatience certaine que les fans absolus des deux mythiques héros se sont rués sur ce film tant espéré, mais comme dans tous les cas similaires d’attente presque passionnelle, c’est la déception qui a dominé à la sortie des salles. A chaud, les fans reprochant au film de retarder la fameuse rencontre qui s’avèrera, à leur yeux, loin de leurs espérances.

Bon…Avec un certain recul, il faut tout de même avouer que le métrage est loin d’être mauvais. En effet, même si il est vrai que le film ne transcende pas le genre, il se situe malgré tout, loin devant un certain nombre de films de même catégorie, dépassant largement au passage, certains opus de leurs propres sagas.

Ronny Yu, précédemment réalisateur de l’excellent « Fiancée de Chucky » étant loin d’être un manche, il nous livre un film à la fois rythmé et fun avec ce qu’il faut de gore. Ne s’attardant pas à nous présenter longuement ses personnages, il rentre rapidement dans le vif du sujet en se basant sur un script assez original qui voit un Freddy oublié de tous, faisant appel aux services de Jason pour pouvoir revenir aux affaires. Jusqu’au moment où il va devoir se débarrasser de cet « ami » encombrant…Dans un premier temps, c’est donc ce bon vieux Jason qui occupe l’écran, profitant au passage, d’augmenter son compteur de victimes grâce à son éternelle machette. Visiblement habité par un esprit BD plutôt fun, Yu s’en donne à coeur joie…Ca bouge, ça vole, ça tranche, bref, le réalisateur se fait plaisir et nous fait plaisir. L’entrée en scène de Freddy ne ralentissant pas le rythme, bien au contraire, on s’achemine vitesse grand V vers le fameux affrontement.

On a d’abord droit à un premier aperçu dans l’éternelle fonderie, terrain de chasse préféré de Freddy, totalement barré mais c’est à Crystal Lake que les deux monstres font finalement s’expliquer dans un final assez réussi quoique un peu court.
Bref, on est quand même loin de la catastrophe entendue, au contraire, plutôt contents de voir la réussite de cette double résurrection décontractée et divertissante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Freddy Contre Jason de Ronny Yu 2003 Exterminator

Freddy Contre Jason

Notre Avis

Summary:

3.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1