Horreur

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Cujo de Lewis Teague 1983

Avec : 

  • Dee Wallace : Donna Trenton
  • Danny Pintauro  : Tad Trenton
  • Daniel Hugh Kelly : Vic Trenton
  • Christopher Stone : Steve Kemp

Origine : USA

Durée : 93 Min

Cujo, un très gros mais très gentil Saint Bernard, est mordu par une chauve-souris enragée. Rongé par la maladie, il tue son maître Jo Camber, qui est garagiste et massacre aussi son voisin.
Pas très loin de là, la famille Trenton a aussi des problèmes : le petit Tadd a peur du monstre dans son placard, tandis que Vic Trenton découvre que sa femme a un amant. Il doit s’absenter pour ses affaires et laisse à Donna le soin d’amener la voiture chez Jo Camber pour qu’il la répare. Donna s’y rend avec son fils et la voiture tombe définitivement en panne au milieu de la cour du garagiste, au moment où Cujo apparaît. Le chien va s’attaquer à la voiture et terroriser ses occupants. (Source : wikipedia).

«Cujo» est à la base, un célèbre roman de Stephen King sorti en 1981, faisant plus ou moins suite à l’un de ses autres écrits à succès, «The Dead Zone».

Les personnages du shérif George Bannerman et de Frank Dodd faisant également partie de cette nouvelle intrigue.

Le hasard veut que les adaptations pour le grand écran de «Cujo» et «The Dead Zone» soient développées en même temps par deux studios différents.

Pour éviter un quelconque rapprochement entre les deux projets, les producteurs de «Cujo» n’ont pas eu d’autre choix que de supprimer ces références.

Le réalisateur Peter Medak qui a fait ses armes à la télévision britannique, est initialement sélectionné pour mettre en scène le film. Mais le choix final se portera finalement sur Lewis Teague, un honnête artisan recommandé par King himself, enthousiasmé par son «Incroyable Alligator». Cet «Alligator» qui était tout de même, il faut bien avouer, une sacré purge.

Ici, Teague s’en sort heureusement plutôt bien, aidé par un scénario resté fidèle au récit de Stephen King. La profonde caractérisation des personnages est conservée, proposant au delà d’une simple intrigue horrifique, un portrait intéressant et réaliste d’une famille en train de se fragmenter.

La montée en tension passe ainsi par le malaise grandissant au sein de ce couple d’américains moyens, aggravé par la découverte de l’adultère de la bonne mère de famille.

Puis survient l’attaque de ce chien enragé, devenu incontrôlable après avoir été mordu par une horde de chauve-souris, que l’on peut finalement interpréter comme une punition pour cette femme infidèle.

Impressionnants, les assauts du Saint Bernard font froid dans le dos et permettent au film d’atteindre un certain sommet dans l’angoisse.

Dommage que le climax ne soit pas à la hauteur du reste, trop rapidement expédié.

Côté cast, Dee Wallace est assez magistrale dans la peau de cette femme perdue, qui devra prendre ses responsabilités pour sauver sa famille, au sens propre comme au sens figuré.

Le petit Danny Pintauro, alors âgé de 6 ans est quant à lui, impressionnant de maturité.

Si on peut considérer ce film comme une vision assez conservatrice et moralisatrice de la famille, il n’en reste pas moins un assez réussi film d’épouvante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Cujo de Lewis Teague 1983 Exterminator

Cujo

Notre Avis

Summary:

3.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1