Action - Aventure Affiche Condorman de Charles Jarrott 1981

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Condorman de Charles Jarrott 1981

Avec : 

  • Michael Crowford : Woody Wilkins
  • Oliver Reed : Krokov
  • Barbara Carrera : Natalia
  • James Hampton : Harry Oslo

Origine : UK

Durée : 90 Min

Woody Wilkins, célèbre auteur de bandes dessinées, s’élance de la Tour Eiffel revêtu des habits de Condorman, héros qu’il a inventé. Sa tentative de vol plané échoue et Woody atterrit dans la Seine, où il est repêché par Harry, un ami qui travaille à la CIA. Ce dernier propose une mission à « Condorman »: rejoindre Istambul et remettre à un agent soviétique des documents d’une extrême importance. Woody remplit son devoir et tombe amoureux de Natalia, une espionne qu’il sauve des mains de tueurs. (Source : première.fr).

Alors qu’en ce début des années 80, les aventures de «Superman» et de l’agent 007 dominent le box office, Disney décide de lancer une parodie imitant les univers des deux «super héros».

Pour cela, le studio va s’inspirer du roman de Robert Sheckley, «L’Espion du Dimanche» mettant en scène un auteur de bande dessinée entrainé malgré lui dans d’innombrables aventures dont il réchappe toujours grâce à la chance.

Sous la plume des scénaristes Mickey Rose et Marc Stirvidant, ce personnage ordinaire va se transformer en un héros volant redresseur de torts, utilisant de nombreux gadgets au coeur de courses poursuites endiablées.

Rien de bien original mais le but est de proposer simplement un film d’aventures léger et accessible pour un tout jeune public.

Alors que «Condorman» connaitra à l’époque, un succès mitigé dans les salles américaines, la France lui permettra d’atteindre tout de même la barre du million d’entrées.

Que reste t’il aujourd’hui de ce film tombé depuis dans l’oubli ?

Un gentil et inoffensif spectacle particulièrement daté. On passera sur la futilité et l’invraisemblance de l’intrigue (rien de grave, on est chez Disney) mais l’ensemble fait tout de même peine à voir de nos jours.

Entre une énième vision caricaturale de l’opposition américano-russe et des effets spéciaux d’un autre temps, le résultat accuse définitivement le poids des années.

Câbles visibles, incrustations ridicules, effets laser dignes des pires séries Z…. C’est abominable.

Heureusement, la bonne humeur ambiante, le sympathique casting (notamment Oliver Reed et Barbara Carrera) et les magnifiques paysages que traversent les protagonistes sauvent un peu le film du naufrage intégral.

«Condorman» est comme ces pièces de musée qu’il vaut mieux laisser cachées au fin fond de la réserve.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Condorman de Charles Jarrott 1981 Exterminator

Condorman

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1