Horreur

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

Chucky, La Poupée de Sang de John Lafia 1990

Avec : 

  • Alex Vincent : Andy Barclay
  • Jenny Agutter : Joanne Simpson
  • Gerrit Graham : Phil Simpson
  • Christine Elise : Kyle

Origine : USA

Durée : 84 Min

Alors qu’Andy en a terminé avec sa première poupée psychopathe et qu’il est accueilli par une famille calme, les Simpson, les fabricants de Chucky tentent de redorer le blason de leur jouet pour le remettre sur le marché. Las, l’âme damnée de Chucky est toujours là et la poupée, après s’être débarrassée de ses réparateurs, s’introduit chez les Simpson pour retrouver Andy (Source : Allociné).

Malgré le succès des premières aventures du maléfique Chucky, le studio MGM refuse de produire une séquelle, pas vraiment remis des polémiques et des attaques dont le film a été victime.

Rappelons que de nombreuses associations se sont longtemps opposées à la sortie de Chucky premier du nom, dénonçant le caractère violent et ambigu de cette poupée tueuse.

C’est donc Universal qui reprendra les reines de la production de cette suite, mise très rapidement en chantier avec pratiquement la même équipe.

Derrière la caméra, Tom Holland laisse sa place au scénariste John Lafia, co-auteur du script d’origine. Don Mancini se met donc seul à l’écriture de cette suite qui se voudra un peu plus délirante.

Deux ans après, on retrouve donc le petit Andy, désormais séparé de sa mère qui a été internée. Personne n’ayant finalement cru à son histoire de poupée possédée par l’esprit d’un tueur psychopathe. Le personnage du flic a quant à lui disparu sans aucune explication (Un temps prévu, il fut écarté du script final à cause du désistement de l’acteur Chris Sarandon).

Andy vit désormais en famille d’accueil, toujours traumatisé par ce qui lui est arrivé. De manière totalement incompréhensible et invraisemblable, Chucky qui rappelons-le avait pourtant été totalement mis hors d’état de nuire, est remis sur pied par son «créateur» et se remet tout de suite en chasse du petit garçon.

La suite ? Rien de très original; Chucky éliminant sans hésitation tous les malheureux qui croisent son chemin, toujours aussi déterminé à prendre possession du corps de Andy.

Le brave gars est ici la véritable vedette du film. Omniprésent, il vampirise totalement l’ensemble, ne laissant aucune place à une quelconque opposition.

Si cette suite s’avère divertissante (le rythme est soutenu et l’humour fait mouche), on ne peut pas dire que l’on soit assommé par les rebondissements. Tout est ici extrêmement prévisible, sans parler des nombreuses invraisemblances totalement navrantes (comme font-ils notamment pour débarquer si facilement dans l’usine de fabrication des Brave Gars ?).

Une suite opportuniste, un peu écrite à la va vite mais qui reste suffisamment fun pour passer un relatif bon petit moment.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Chucky, La Poupée de Sang de John Lafia 1990 Exterminator

Chucky, La Poupée de Sang

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1