Comédie

Published on février 7th, 2014 | by Exterminator

0

C’est pas Parce qu’on a Rien à Dire qu’il Faut Fermer sa Gueule ! de Jacques Besnard 1974

Avec : 

  • Bernard Blier : Phano
  • Michel Serrault : Max
  • Jean Lefebvre : Riton
  • Tsilla Chelton : Madame Pipi

Origine : France

Durée : 90 Min

Sous la tutelle de leur boss, deux zéros tentent de braquer la caisse de retraite de la SNCF. Le coffre qui rassemble quelque cinq millions de francs se situe dans une pièce juste à côté des toilettes de la gare de l’Est. Leur idée : « suffit de percer le mur ! » Cependant, Madame Pipi veille… (Résumé : Source : cinemovies.fr)

Sur le papier, ce film avait quasiment tout pour devenir un énième nanar franchouillard. Un titre d’une beauferie confondante et impensable aujourd’hui, même pour le pire des téléfilms, un scénario ultra light, propice aux pires gags éculés que le cinéma populaire français s’est fait un plaisir de reprendre dans un trop grand nombre de navets, un casting où seule la présence de Jean Lefebvre promet un gros lot de gauloiseries pas très fines…..et bien, il faut bien avouer que ce film est plutôt une bonne surprise.

Non pas qu’il soit d’une finesse extrème et d’un comique à toute épreuve mais il se laisse regarder sans ennui et avec un plaisir certain.

D’après une idée du trio du Splendid, Jugnot, Clavier et Lhermitte (qui se permettent de petits caméos ici), alors quasi inconnus à l’époque, le scénario privilégie donc les situations comiques inspirées du café théatre.

Après une introduction sympathique nous présentant le trio de malfrats (Lefebvre, Serrault, Blier) qui va préparer le coup de la gare de l’Est, le film se dirige donc vers un festival de 45 minutes de quiproquos dans les toilettes de la gare

45 minutes de cabotinages divers, assez hilarants pour certains. Un surprenant Bernard Blier, plus habitué aux personnages pisse froid, qui joue le jeu en se laissant aller à une bonne humeur qui fait plaisir, un Michel Serrault endossant une multitude de déguisements (de pécheur, de plombier ou de dandy british) prémice à sa démonstration exceptionnelle de « La Cage aux Folles ». Et puis il y a Jean Lefebvre qui, quand il est bien entouré, n’est pas aussi mauvais que sa réputation le laisse toujours croire. Toujours parfait dans son rôle de gaffeur, il fait job de la meilleure des manières.

Il serait dommage d’oublier la prestation de Tsilla Chelton en dame pipi ultra zélée, qui nous livre une prestation hilarante et assez surprenante.

Sorti des toilettes (!), la suite du film est plus laborieuse et le scénario peine à conclure les tribulations de ce quatuor.

Au final, on retiendra les 45 premières minutes qui sauvent cette « petite » comédie du lot des navets franchouillards de l’époque.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
C’est pas Parce qu’on a Rien à Dire qu’il Faut Fermer sa Gueule ! de Jacques Besnard 1974 Exterminator

C'est pas Parce qu'on a Rien à Dire qu'il Faut Fermer sa Gueule !

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1